La décision de la CEDEAO doit être motivée par des arguments d’honnêteté...

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Lors du sommet extraordinaire de la CEDAO qui a pris fin jeudi 16 septembre dans la soirée, un message de fermeté a été envoyé par les dirigeants d’Afrique de l’Ouest à la junte au pouvoir en Guinée.

Ces chefs d’état demandent entre autres l’organisation des élections dans une période de 6 mois afin de rentrer dans l’ordre constitutionnel. C’est une décision totalement fallacieuse qui ne respecte aucune base d’objectivité réagit le président du Conseil national des organisations de la société civile Guinéenne.

Pour lui cette exigence de l’institution sous-régionale n’arrange ni le peuple de Guinée ni les dirigeants. « La décision de la CEDEAO doit être motivée par des arguments d’honnêteté et par des arguments de patriotisme sous régional ».

 Quand on connait les problèmes de la Guinée, même après une vacance normale du pouvoir, on ne peut pas organiser les élections en six mois. Donc je pense que c’est une décision totalement fallacieuse qui ne respecte aucune base d’objectivité. Je crois que la CEDEAO doit revoir ses copies à ce que ses actions et ses décisions ne l’enfoncent pas dans la perception d’incrédibilité qu’elle est entrain de prouver aux peuples Africains.

La décision de la CEDEAO n’arrange pas le peuple de Guinée. Sa décision n’arrange pas le président Alpha Condé, la junte au pouvoir et l’opposition Guinéenne. Donc c’est une décision qui n’arrange personne »

A affirmé le président du CNOSCG, Dr Dansa Kourouma.

Hafsatou Leno :

 Guineetimes.com

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap