La CENI loue un immeuble à 650 millions GNF par mois

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Lors de sa rencontre ce lundi 9 janvier avec la classe politique, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé, a fait une révélation sur des dépenses qu’effectuait la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avant la prise du pouvoir le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD).

"

Le ministre Condé révèle que l’immeuble qui abrite cette institution coute plus 65 000 euros par mois à l’Etat.

‘’J’ai reçu le secrétaire général de la CENI. C’est là que je me suis rendu compte que le bâtiment qui abrite l’ancienne CENI, avant le 5 septembre, était payé à 65 000 euros soit 650 millions par mois’’, déballe-t-il.

Il fait remarquer que ‘’ce bâtiment appartient à des guinéens qui ont occupé des hautes fonctions au sein de l’administration publique. Ils ont quelque part créé des saignées financières au niveau de l’Etat pour assouvir des intérêts personnels’’.

Le patron de l’administration du territoire affirme qu’avec 650 millions GNF, ‘’on peut construire un centre de santé amélioré dans une collectivité locale. Quand j’ai demandé au président du CNRD de me permettre de résilier le contrat de location de la CENI, deux jours après, j’ai reçu la notification que le bailleur du local en question était prêt à ramener le loyer mensuel à 40 000 dollars, donc 400 millions GNF. Entre le 5 septembre et le 10 septembre, comme par magie, on a obtenu un rabais de 250 millions’’.

‘’Lorsque le président a pris le décret pour me nommer à la tête du MATD, j’ai encore interpellé le secrétaire général et le DAAF autour de la question. Cette fois-ci, le coût de la location est revenu à 250 millions. Entre le 5 septembre et le 30 décembre, nous sommes partis de 650 millions à 250 millions GNF comme coût de location’’, assure-t-il.

Une véritable saignée financière est également enregistrée dans la location des sièges abritant les démembrements de la CEN I à l’intérieur du pays. ‘’On a 33 démembrements dans les 33 préfectures et dans les 5 communes de Conakry. Nous avons vérifié les contrats. Celui de Dalaba coute 76 millions par mois l’Etat’’, cite-t-il à titre d’exemple.

Pour le personnel, continue-t-il, ‘’la CENI a présenté à peu près 900 et quelques employés. Mais les cadres de la CENI qui se font appeler techniciens sont tous des fonctionnaires du MATD. Ils sont payés sur le fichier de la fonction publique et au même moment, ils sont de contractuels au niveau du ministère du Budget’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/[email protected]

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap