“L’insécurité est grandissante à Siguiri à cause des drogues et tramadol” (procureur)

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Lors d’un point de presse animé hier lundi, 27 mai 2024, au Tribunal de première instance de Siguiri, le procureur de la République a fait une déclaration forte sir la lutte contre l’insécurité  dans la préfecture. Il a souligné l’implication effective de son parquet, mais aussi, la bravoure et la détermination des forces de défense et de sécurité dans leur mission régalienne.

 » Ce point de presse de ce soir est axé sur les efforts consentis que mon parquet a fournis dans le cadre de la lutte contre l’insécurité à Siguiri depuis notre arrivée, à travers la détermination farouche des forces de défense et de sécurité, qui sont prêtes tout le temps à exécuter nos ordres.  Nous sommes là pour veiller sur l’application des décisions de l’État. Nous avons arrêté plusieurs bandits armés ainsi que des citoyens porteurs d’une quantité de chanvre indien. Les  trois grands groupes de bandits qui faisaient les attaques, sont arrêtés. À ce jour, je dois saluer la bravoure de la population de Siguiri, qui est prête à nous aider pour la lutte contre le grand banditisme et la criminalité dans notre préfecture. Aujourd’hui, la population a beaucoup de confiance en nous et nous allons continuer de l’assumer. Si vous remarquez, même des bandits arrêtés à Siguiri tout récemment ont été jugés à Kankan. Le  militaire qui assurait le transport des armes de Bouré à Soumbarakoba par exemple, a été arrêté. Les bandits qui ont attaqués la fourgonnette de Mr Friki ont été arrêtés et ceux qui ont fait l’attaque contre une station-service à Sétiguiya . Je rassure la population de Siguiri,  toute personne qui sera arrêtée, condamnée, l’intéressé va purger la peine, ça je ne tolère pas. Ces jours-ci, les attaques ont diminué. En tout cas, je compte sur la bonne et franche collaboration des uns et des autres », a dit Ibrahima 1 Camara, procureur de Siguiri.

De mars à ce jour, une dizaine de présumés bandits ont été mis aux arrêts, des quantités de drogue et de médicaments tramadol saisies.

« La vente de la drogue et sa consommation sont formellement interdites. Toute personne qui se livre désormais à cette pratique sera arrêtée. On n’acceptera pas que les gens se permettent de faire n’importe quoi. Tout récemment, nous avons arrêté une femme avec 49 blocs de drogue. Nous allons multiplier les opérations sans doute. Si vous voyez que l’insécurité est grandissante à Siguiri, ce sont des drogues et Tramadol qui sont à l’origine, parce que, quand ces bandits prennent ces substances, ils font des attaques,   et toutes sortes de criminalité. Quiconque sera arrêté dans cette affaire, sera jugé et condamné », a rassuré Ibrahima 1 Camara, procureur du TPI de Siguiri..

Aussi faut-il noter qu’en l’espace de deux mois, 58 blocs de drogue ont été saisis dans la préfecture de Siguiri.

Nouhan Konaté, correspondant à Siguiri

 621 76 47 14 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap