L’examen des PV de centralisation des CACV met en évidence des chiffres surréalistes

2 weeks ago 23

A titre d’illustration, prenons les cas de Siguiri, Mandiana et Kérouané

SIGUIRI (page 9)

La circonscription de Siguiri compte 1.093 BV.

Prenons un échantillon de 191 BV appuyés par des procès-verbaux et des fiches de résultat dont le total est de 7.325 voix pour CDD.

Sur le total du suffrage exprimé au niveau de la CACV, le candidat de l’UFDG obtient seulement 2.155 voix contre 7.325 voix sur l’échantillon de seulement 191 BV qui ne représente que 17% des BV.

Cette situation montre clairement que l’UFDG a eu un nombre de voix trois fois supérieur à celui indiqué par la CACV et confirme avec toute évidence la falsification des résultats issus des BV.

MANDIANA (page 20)

La Circonscription électorale de Mandiana a 540 Bureaux de votes. Tous ces 540 bureaux de votes ont été pris en compte par la CENI. Dans ces 540 bureaux de votes, la CENI donne 5.712 voix à l’UFDG. Pourtant, avec des procès-verbaux issus des urnes, en regardant seulement 181 bureaux de votes, on trouve que l’UFDG avait gagné 7.770 voix. Soit une différence substantielle de près de 5.000 voix.

Demandons ensemble à la CENI comment est-ce possible que sur 181 bureaux de votes l’UFDG gagne 7.770 voix et qu’on retrouve 5.712 voix pour les 540 bureaux de votes de Mandiana.

KEROUANÉ (page 29)

L’analyse du tableau synthèse portant sur un échantillon de 45 bureaux de vote sur un total de 421 nous donne 639 voix pour le candidat de l’UFDG sur l’ensemble des 421 BV selon la CENI alors qu’il a obtenu 1.413 voix dans les 45 BV soutenus par des PV et des fiches de résultats.

RÉCAPITULATIF (page 44)

Voyons le récapitulatif de l’impact des falsifications de résultats sur les 2 principaux candidats (Alpha Condé et Cellou Dalein)

Alors, jugez-en vous-même. Nous vous invitons à faire une lecture plus intelligente du rapport de l’UFDG et du recours introduit à la CC par Cellou Dalein Diallo.

Somme toute, le monde demande des explications à la CENI d’Alpha Condé.

Kalil BAH
Directeur de la Communication Digitale de l’UFDG

Lire L Article En Entier