L’ancien président CEPI de Dalaba précise : « depuis 2013, nous payons 1 million 900 mille gnf par mois »

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien président de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) de Dalaba vient d’apporter un démenti aux révélations fracassantes du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation sur les frais de location payés par le démembrement de la CENI, à Dalaba.

Mamadou Pathé Barry soutient dans l’émission Les GG de la radio Espace que les frais de location des locaux de la CEPI de Dalaba s’élevaient par mois à 1 900 000 francs guinéens. Ce qui fait un total de 22 800 000 francs guinéens contrairement aux 76 millions évoqués par Mory Condé, il y a trois jours.

« A Dalaba, depuis 2013, nous payons 1 900 000 francs guinéens par mois au lieu de 5 millions. Nous n’avons jamais payé plus d’un million 900. Je m’inscris en faux sur tout ce qui a été dit. C’est archi faux », a déclaré Mamadou Pathé Barry, l’ancien président de la CEPI de Dalaba avant d’apporter des précisions : « Je peux donner des preuves. Le crédit rural peut donner des preuves parce que nous sommes payés à travers le crédit rural. Quand les fonds sont débloqués par la CENI, on les dépose au crédit rural. Le crédit rural nous envoie des codes et nous allons à la caisse pour débloquer l’argent et payer. Ce sont le bureau et le magasin qui font 1 900 000 Gnf par mois. Le bureau seul est à 1 300 000 Gnf et le magasin à 600 000 Gnf. Je ne peux pas dire que le ministre a menti mais il n’a pas dit la vérité ».

Il y a des jours, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation déclarait que la location de la CEPI de Dalaba coûtait à l’État 76 millions par an, soit plus de 6 millions par mois. Qui a donc majoré les frais de location déposés chez le ministre ?

Sadjo Bah

625016669

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap