L’ANAD et compagnie déposent leurs candidatures au CNT : Oussou Fof égratigne les «dissidents»

5 days ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le dépôt des listes de candidatures pour les 81 sièges du futur CNT prend fin ce jeudi 25 novembre. Les acteurs de la classe politique espéraient une unification des différentes coalitions, pour aboutir à une liste commune. En vain ! Ils sont allés en rangs dispersés.

La médiation de Oussou le Doré MND n’a pas permis de fédérer les forces connues de l’échiquier politique guinéen. La CORED de Mamadou Sylla et la CPR de Faya Millimouno ont claqué la porte à la dernière minute. Ces coalitions accusent le médiateur d’être à la fois juge et partie.

Mais elles auraient sous-estimé le nombre de sièges qui leur a été accordé. N’empêche, l’ANAD, le RPG arc-en-ciel, la COPED, excusez du peu, ont déposé leurs dossiers de candidatures ce 25 novembre, au mystère de l’Administration du trottoir et de la décentralisation.

Oussou le Doré du MND, Oussou Kabako, Oussou Fof, Jacques Gbonimy, Sékou Souapé Kourouma, Abdoulaye Kourouma…ont, au nom des 15 places accordées à la classe politique, présenté 15 candidatures sur la base d’une clef de répartition consensuelle. L’occasion pour Oussou Fof, le vice-prési de l’UFDG, d’adresser un gros tacle à Mamadou Sylla et compagnie : «Ce qui me gêne en tant qu’acteur politique, c’est que la classe politique continue à s’humilier, à s’invectiver, à montrer au monde entier que même pour désigner des personnes au CNT, c’est comme si c’était un évènement majeur. Ce ne sont que des Guinéens qui doivent servir la nation. On n’avait pas besoin de ces tiraillements (…) Nous estimons qu’ils tiendront compte de notre liste, parce que nous avons appliqué des critères incontestables ». Sékou Souapé Kourouma d’ajouter : «Ce ne sont pas des martiens qui ont pris le pouvoir, ce sont des Guinéens. Ils savent le poids de chaque formation politique dans notre pays. On a prouvé que nous pouvons nous unir pour aller à l’essentiel ».

Oussou Fof a révélé que l’UFDG qui devait désigner deux représentants, a porté son choix sur «Maître Amadou Diallo, juriste, et Mamadou Fadja Baldé. Nous avons accordé les deux autres places à nos alliés (…) Ce qui nous intéresse, c’est ce qui va se passer les mois à venir, parce que même si nous n’avions aucun représentant, cela ne change en rien notre poids électoral ».

Quant à l’aile politique du FNDC, le PEDN et l’UFR ont désigné respectivement Fingui Camara et Ahmed Tidiane Sylla : «J’espère que notre proposition sera retenue, parce qu’elle est assez équilibrée. Elle tient compte de l’ensemble des coalitions sur l’échiquier politique guinéen »,  a déclaré Mohamed Tall, chef de cabinet du Sid de l’UFR.

Les autres coalitions de partis politiques se sont abstenues de dévoiler les noms de leurs candidats.

Yacine Diallo

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap