Kindia: les premières épreuves de l’examen de sortie des écoles techniques et professionnelles lancées

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Les premières épreuves de l’Examen de sortie de l’enseignement technique de la formation professionnelle et de  l’emploi ont été  lancées ce lundi 3 juin 2024 sur toute l’étendue du territoire national.
A Kindia, c’est le gouverneur de la région administrative qui a donné le coup d’envoi des épreuves de cette fin de cycle pour les candidats.

Ils sont au total 5.501 candidats  dont 3745 filles répartis dans 11 centres différents qui rêvent de décrocher le précieux sésame pour cette année 2024 dans la région administrative de Kindia.


Après avoir procédé au lancement des premières épreuves,  le gouverneur de la région administrative de Kindia, le général 2ème section Aboubacar Sidiki Diakité, s’est exprimé en ces termes: « ce matin, nous sommes à l’ENI de Kindia pour le lancement des examens de fin d’année. Ces examens, comme prévu, se passent sur toute l’étendue du territoire national. Donc, je suis venu pour le lancement et j’ai dit aux candidats d’observer la sérénité,  le courage car c’est le résumé de l’année.  Donc, le président de la République a toujours demandé l’excellence. Quand vous êtes excellent, vous ne cherchez pas du travail, c’est le travail qui vous cherche ».

Après le lancement des épreuves à l’ENI de Kindia et dans les 4 autres centres de la préfecture de Kindia, Pépé Guilavogui, chef de division à la direction nationale de la formation et du perfectionnement des personnels enseignants au niveau du département de l’Enseignement technique, est revenu sur les constats effectués.

« Les constats sont très bons puisque depuis mon arrivée, j’ai trouvé une organisation très impeccable par l’Inspection régionale de Kindia à travers les services examens et toutes les choses sont rentrées dans des bonnes conditions et j’espère que les premières épreuves vont se passer dans des meilleures conditions aussi. Hier nous les avons regroupés pour leur prodiguer de sages conseils, leur dire ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire car la réussite, c’est dans la discipline. Et, cette année il y a des particularités, on a un système qu’on appelle Parcours Pro qui s’est investi bien. Depuis le recrutement jusqu’à maintenant, les choses se font en ligne, ce n’est plus manuel », dit-il.

Pour sa part, l’Inspecteur régional de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi a apporté des précisions sur quelques situations révélées notamment les cas d’omission.  » En fait, ce n’est pas des cas d’omission,  si on est omis, c’est parce que nous sommes dans une situation irrégulière. Le système Parcours Pro est là pour filtrer, ça nous aide vraiment à canaliser les flux d’apprenants qui s’inscrivent, si toutefois vos diplômes et dossiers ne correspondent pas au niveau pour lequel vous avez postulé, il peut y avoir que le système ne vous reconnaît pas. Donc c’est des petits cas comme ça qui peuvent arriver et cela ne dépend pas du ministère mais plutôt des intéressés. Si on est habitué à  faire des dossiers d’ici et là en usurpant le titre des apprenants, ça ne marche plus avec ce système. Pour l’instant, tout se passe bien dans la region et aucun de mes superviseurs pour l’instant n’a signalé une irrégularité », explique Alhassane Djami Diallo.

Ces examens de sortie se déroulent en deux phases sur l’ensemble du territoire national. Les théories c’est du 3 au 8 juin. Et pour les évaluations pratiques, c’est du 10 au 22 juin 2024.

Aboubacar Dramé, correspondant regional à Kindia

+224 623 08 09 10

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap