Kindia/l’infirmier de la Maison centrale déclare à la barre : « je travaille pour avoir de l’emploi »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

C’est l’autre pan du procès des accusés d’escroquerie,  évasion et de complicité d’évasion d’un prisonnier condamné à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d’appel de Kankan pour détention illégale d’armes de guerre et retrouvé la semaine dernière dans un hôtel de Kindia. Étienne Kolié, l’infirmier détaché à la maison centrale de Kindia pour soigner les détenus depuis le mois de juillet dernier y travaille sans salaire.

Après avoir reconnu avoir accompagné le condamné Laye Diabaté dans un réceptif hôtelier de la place, ce  présumé coupable interrogé par l’un de ses avocats est revenu sur ces conditions de travail au sein de cette maison carcérale de Kindia.

« J’étais venu pour le cas d’un prisonnier dont le cas m’avait été signalé.  C’est ainsi que le gardien-chef m’a dit que Laye est malade,  de l’emmener à l’hôpital.  J’ai dit non, Laye n’est pas malade parce que l’autrefois, il a refusé de faire des selles indiquées dans le carnet de consultation. […] Je travaille à la prison depuis le mois de juillet 2022, là-bas je ne suis pas payé,  je travaille pour avoir de l’emploi.  On nous a dit qu’on ne peut pas être dans la fonction publique sans travailler pour le gouvernement. Les matériels que j’ai c’est pour moi, sinon je ne suis pas payé », dit Étienne Kolié, médecin à la prison civile de Kindia.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap