Kankan : un père de famille accusé d’avoir violé ses filles

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Par Ledjely.comlundi 4 octobre 2021 à 17:47lundi 4 octobre 2021 à 17:47

C’est un sujet très sensible et peut-être difficile à croire, un père de famille âgé environs 45 ans est accusé d’avoir violé deux de ses propres filles la nuit dernière au quartier Korialen, dans la commune urbaine de Kankan. C’est dans les environs de midi que l’affaire a été rendue publique à la sureté de Kankan en présence de l’inspectrice régionale de l’action sociale. 

Les cas d’inceste prennent de l’ampleur en république de Guinée. A Kankan c’est un quarantenaire qui est accusé de viol sur ces filles ce matin. Revenant sur les faits, la première fille âgée environs treize ans, qui s’est expliquée sous couvert d’anonymat relate les faits : « je passe les nuits avec ma sœur. Tard la nuit, il vient me réveiller et me demande de me déshabiller. Quand je me déshabille, il fait la même chose et se couche sur moi. C’est la deuxième fois qu’il couche avec moi et chaque fois que je dise non, il insiste. Cette fois-ci, c’est une fille qui m’a envoyé à l’hôpital et c’est là, on a su que je ne suis plus vierge. J’étais avec ma tante et il m’a envoyé ici et il profite de l’absence de ma mère pour le faire ».

Au-delà de cette première présumée victime, ce monsieur est accusé d’avoir tenté de violer une autre de ses filles. Celle-ci a 11 ans : « il a tenté de me violer mais j’ai catégoriquement refusé. C’est ma grande sœur qui a accepté et il paraitrait qu’ils couchaient la journée et la nuit ».

Le père de famille a pour sa part nié les accusations. Il accuse l’épouse de son frère d’être derrière cette accusation infondée: «  elle veut que mes enfants s’éloignent de moi et c’est pourquoi ce coup est monté contre moi ».

Les agents de la sureté ont promis de remonter cette affaire les prochains jours aux services compétents notamment.

Au même moment, l’inspectrice régionale de l’action sociale, Aminata Bérété promet aussi de veiller  sur cette affaire.

Nous y reviendrons

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap