KANKAN : un jeune garçon décrit sa vie depuis la mort de son père

4 weeks ago 23

Il y a près de deux mois jour pour jour, en septembre dernier, des graves inondations coutaient la vie à une personne et faisaient d’importants dégâts matériels au quartier Senkefara 1 dans la commune urbaine de Kankan. Après avoir réussi à sauver de justesse son enfant, le corps sans vie de Sekou Bérété a été trouvé plusieurs semaines après la catastrophe. Des semaines sont passées, mais ses proches restent affligés par sa disparition. C’est le cas de son fils Mamady Bérété, âgé d’une dizaine d’années, qui s’est confié au correspondant régional du Djely en Haute-Guinée.

L’histoire de son père, Sekou, avait ému de nombreux citoyens du Nabaya. Mamady, âgé d’une dizaine d’années, essaie de se reconstruire après la drame qui a frappé sa famille. De nos jours, selon ses propos mots, il est sous de bonnes mains chez l’ancienne inspectrice régionale de l’Action sociale de Kankan. « Depuis le décès de mon père, ma famille d’accueil veille sur moi et mon état de santé est au beau fixe. Chaque matin, je sors pour aller au garage où j’apprends la mécanique automobile« , explique le petit garçon.

Dans la famille hôte, c’est une immense joie de voir l’enfant grandir avec respect et intelligence, même si dame Kouraba Sacko et son mari ont du mal à retenir leurs larmes. « C’est une grande tristesse de voir un enfant perdre son père. Depuis que cet enfant a été mis à notre disposition par les autorités, en entendant de retrouver ses proches, nous sommes heureux de lui. Il est respectueux, courtois et humble. Il fait désormais partie de nos enfants quand on se rappelle de la manière dont son père est décédé« , a déclaré dame Sacko.

Enfin, elle a souligné que depuis la disparition tragique du père de famille, les autorités de la région veillent sur lui. « Les responsables à tous les niveaux nous assistent. Des vivres ont été remis à l’enfant par le Service national des affaires humanitaires, composés de riz, d’huiles et de sel« .

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap