KANKAN : c’est parti pour les épreuves du concours des ERAM !

2 weeks ago 17

Après la construction des écoles régionales des arts et métiers (ERAM) dans les régions du pays, les regards sont orientés vers le démarrage effectif des cours en leur sein. Bientôt, ces écoles pourraient être fonctionnelles après le lancement, ce samedi 9 janvier 2021, du concours d’accès à ces écoles dans les chefs-lieux de la région de Kankan, rapporte le correspondant du Djely en Haute-Guinée.

C’est l’Ecole nationale des instituteurs (ENI), située dans l’enceinte du Centre Hồ Chí Minh, qui a servi de cadre au lancement officiel des épreuves dudit concours. Pour la région de Kankan, ils sont au total 238 candidats dont 89 filles à postuler.

En présidant la cérémonie de lancement officiel, le gouverneur de Kankan, a rappelé l’importance des écoles professionnelles dans le développement d’une nation. « Notre pays souffre d’une maladie qui est extrêmement grave, celle de la disproportion entre la formation et les opportunités d’embauche. Ce qui fait dire que le régime a pris un héritage très lourd. Il faut dans un pays en développement un cadre supérieur pour 5 moyens et chez c’est totalement le contraire avec 20 cadres supérieurs pour un cadre moyen [en Guinée]. C’est une pyramide renversée. Il faut aujourd’hui encourager nos jeunes vers les écoles de métiers afin d’éviter que nos employés quittent les autres pays bien que nous soyons tous Africains », a lancé Sadou Keita.

Selon Djelimaya Dioubaté, l’inspecteur régional de l’Enseignement technique et professionnel, seules les écoles professionnelles constituent la réelle solution au chômage des jeunes en Guinée. « Avec les métiers, vous êtes employés par des sociétés ou vous êtes votre propre patron. Il faut que les jeunes fassent de l’effort pour aimer les écoles professionnelles. Il y a Simandou et Zoo qui doivent bientôt commencer. Donc, on aura besoin de mains d’œuvres locales », a-t-il souligné.

La pandémie du Covid-19 oblige : les candidats et les encadreurs étaient soumis au strict respect des mesures barrières édictées par les agents de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap