A 7 kilomètres de cette ville carrefour dans le quartier Sérè, les mineurs arrivés sur motos ou sur des véhicules ( minibus et camions), tout le corps recouvert de poussière, sont mobilisés au carrefour qui relie la Moyenne Guinée à la Haute Guinée.

Certains sur leur moto y passent la nuit, d’autres sont couchés à même le sol sur le bitume de la route.

Ceux qui n’ont où se coucher, font des allées et retours entre les véhicules.

Pendant ce temps, d’autres continuent à arriver ici Ignorant certes la décision des autorités de rebrousser chemin.

Toute une crise humanitaire y est constatée sur place : pas de manger, pas de latrines.

Vont-ils continuer leur chemin ? Ou vont ils se retourner ? Nous le saurons dans la journée de ce mercredi 9 juin.