Incendie à Avaria : plus de "4 milliards de pertes", selon les victimes

2 weeks ago 20

CONAKRY- L'incendie survenu au marché Avaria dans la matinée de ce mercredi 30 décembre 2020, a causé des pertes économiques énormes. Selon les victimes interrogées par Africaguinee.com, plus de 4 milliards de pertes ont été enregistrées dans cet autre incendie, provoqué par un court-circuit.

Daouda Sakho, l'une des victimes, évalue ses pertes à plus de 130 000 euros. « Les pertes que j'ai enregistrées peuvent aller jusqu'à 140 000 euros. Il y avait plus 2000 balles de fripes, ça fait plus de 4 conteneurs. Je n'ai pas les documents parce que le feu a tout consumé. C'est Dieu qui a voulu, je m'en remets à lui. Mais imaginez ma peine, depuis de nombreuses années tu es en train de chercher quelque chose et au bout de 2h de temps tu te retrouves sans rien. Je prie le bon de Dieu de m'aider à en avoir encore », a-t-il lancé, sous le choc.

Certaines marchandises auraient pu être sauvées si les services de la protection civile étaient efficaces et prompts. Selon M. Sacko, aussitôt alerté par son gardien sur l'incendie, il a contacté les sapeurs-pompiers, mais qui ne disposaient pas suffisamment de moyens pour faire face au sinistre. Il lance un appel au gouvernement pour lui venir en aide.

« L'appel que j'ai à l'endroit de nos autorités, c'est de faire en sorte que les services soient efficaces et prompts dans leur travail. Parce qu'on a alerté très tôt les sapeurs-pompiers mais puisqu'ils ne sont pas prompts, le pire est arrivé. Ils ont fait plus d'1h avant d'arriver sur les lieux. Pendant ce temps, le feu avait pris de l'ampleur et a ravagé tous nos magasins. Je demande à l'État de rendre la protection civile opérationnelle et efficace. Les sapeurs-pompiers qui sont venus ont fourni beaucoup d'efforts, mais puisqu'ils sont en retard, c'est pourquoi ils n'ont rien pu sauver », regrette Daouada Sakho.

Pour cette autre victime aussi, les pertes sont énormes. Tout comme Daouda Sakho, Monsieur Sagnan Sakho a également perdu une importante somme d'argent.

« C'est mon gardien qui m'a appelé pour m'informer que mon magasin a pris feu. J'ai aussitôt contacté les sapeurs-pompiers mais ils ne sont pas très tôt intervenus. Avant qu'ils n'arrivent, nos deux magasins étaient partis en fumée. Ils ont réussi à empêcher que le feu n'atteigne d'autres, mais nos deux magasins sont complètement calcinés. Je peux estimer les pertes à plus de 2 milliards de francs guinéens» a expliqué cet importateur de fripes.

M. Sagna Sakho lance un appel à l'endroit des autorités afin qu'elles leur viennent en aide. « On a tout perdu, je demande à l'État de nous venir en aide car on a tout perdu », sollicite le sinistré.

Les incendies d'origine électrique sont récurrents dans la capitale guinéenne. Pas plus tard que la semaine dernière, c'est un atelier de soudure qui est parti fumée dans un centre commercial au marché Madina, sans compter d'autres cas similaires enregistrés au fil des semaines dans la capitale.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap