Immigration: un Guinéen meurt dans un centre de détention en Italie 

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La mort dans des circonstances non élucidées d’un immigré guinéen en Italie a entraîné des troubles qui ont conduit à l’arrestation par la police de 14 migrants originaires de neuf pays différents. C’est la police italienne qui l’a annoncé lundi, selon le site africaines.com.

Tout serait parti de la découverte du corps sans vie dimanche dernier, dans ce qui est décrit comme un centre de détention des immigrés.

A en croire à nos confrères, « après la découverte du corps dimanche matin, les migrants du centre ont commencé à mettre le feu à des matelas et à lancer des objets sur le personnel chargé de l’application de la loi. »

La même source ajoute, citant la police: « un groupe a atteint des véhicules de police en stationnement, mettant le feu à l’un d’entre eux, tandis qu’un autre groupe est entré dans une pièce où les forces de l’ordre conservaient des objets personnels, qu’ils ont pris et détruits. Les suspects ont également détruit huit caméras vidéo. »

Et de préciser que « la police a fait usage du gaz lacrymogène pour calmer les troubles dans ce centre qualifié avec d’autres endroits similaires comme par le député italien, Riccardo Magi, « des trous noirs pour les droits et l’humanité… »

A propos du défunt, de retour du centre qu’il aurait visité dimanche soir, « l’élu italien a déclaré que le migrant guinéen de 21 ans s’était pendu après avoir exprimé son désespoir de ne pas pouvoir rentrer chez lui pour rejoindre sa famille », rapporte Africanews.

Pour le moment, l’identité de ce migrant guinéen n’a pas été révélée au grand public.

Articles similaires

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap