Hôpital régional de Kindia : des contractuels réclament leurs arriérés de salaire

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les contractuels de l’hôpital régional de Kindia ont battu le pavé dans la matinée du lundi 3 janvier 2022 dans l’enceinte de ladite structure sanitaire. L’objectif était de réclamer leurs quatre mois d’arriérés de salaire. Ils sont au total 39 contractuels qui ont interpelé les autorités hospitalières en sa tête Djaka Madi Cissé, déjà admis à la retraite.

Selon les frondeurs, le Directeur général a donné ordre au comptable de procéder au payement des salaires mais à date, seulement, 5 sur 39 contractuels ont perçu leur salaire.

Sur la question, une manifestante explique : « depuis 4 mois nous n’avons pas reçu nos salaires. On le réclame chaque fois, mais aucune suite favorable. On a demandé le comptable. Il nous a dit d’attendre jusqu’au 15 de ce mois. On l’a fait comprendre qu’on a beaucoup attendu depuis 4 mois. Rien n’a filtré mais cette fois ci, nous n’en voulons plus.

Nous sommes au nombre de 39, c’est 5 personnes seulement qui sont payées et nous ne savons pas pourquoi. Nous avons saisi le syndicat qui nous a demandé d’attendre qu’il va se voir avec les autorités. Nous sommes exposés à toutes sortes de maladies. Donc, si nous nous sommes pas payés, il n’y aura pas de travail ici dans  les jours à venir », affirme Mariam Bangoura.

« Nos responsables qui sont là, ne nous disent pas la vérité. Ils ne nous encouragent pas. Nous tendons vers 5 mois sans salaire pourtant nous travaillons convenablement. Nous nous sommes plaints à plusieurs reprises au directeur général. Il nous a fait savoir qu’il a donné l’argent au comptable. Cette somme s’élève à 11 millions de francs guinéen. Et ce montant on ne s’est pas comment cela a été utilisé. Parmi nous, il y a beaucoup qui ont démissionné. Ils ne peuvent pas demander des bons ni avoir accès à leur salaire« , a déploré Soufianne Cissé, contractuel.

Interrogé Elhadj Modi Sory Barry, secrétaire général du syndicat des travailleurs de l’hôpital régional explique : « on a dit aux contractuels que l’hôpital les doit 4 mois. Nous sommes en phase de transition, de changement de tête de direction en fonction des arrêtés faisant valoir les gens à la retraite. Dans cette crainte, les contractuels se sont mobilisés. On leur a dit que ceux qui travaillaient pour l’ancien Directeur peuvent prendre la tangente. Et ceux qui travaillent pour l’hôpital, n’ont qu’à rester à l’hôpital. L’administration est une continuité.

On doit permettre au nouveau promu de prendre fonction. Comme il y aura des documents de passation, il y figurera le salaire des contractuels. La section syndicale regrette le payement des contractuels en bon. Nous avons dit haut et fort que le total de cette masse salariale c’est plus de 16 millions francs guinéens équivalent à 39 contractuels sur la base de 440 000 FG par contractuel. Nous avons dit à la Direction que les recettes que génèrent l’hôpital sont au-delà de 16 720 000 FG.

Donc, le salaire étant dans les dépenses de priorité, sur chaque recette mensuelle de l’hôpital, la Direction pouvait dégager cette somme pour payer à temps les contractuels.  Nous étions dans cette bataille.

Nous n’avons pas à mettre tout ça sur la direction sortante. Nous même nous sommes comptables, par ce que nous n’avons pas exigé. Mais ce qu’il faut retenir, la plupart des contractuels ont reçu leurs salaires en bon.

Mais il y a un groupe qui n’a pas reçu d’abord. Nous sommes sur des négociations avec la Direction sortante pour éponger de façon officielle, le salaire des contractuels ».

Aujourd’hui, cette manifestation a énormément impacté la passation de service entre les anciens travailleurs et les nouveaux promus à Kindia.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap