Hausse du prix carburant : Pourquoi Alpha Condé a "reculé" ?

1 week ago 16

CONAKRY-La joie suscitée par la non-augmentation, à compter de ce 1er juin 21, du prix carburant pourrait être de courte durée ! Et pour cause ? Le Gouvernement guinéen a fait un repli stratégique, mais n'a absolument pas renoncé à revoir à la hausse les prix des produits pétroliers, a appris Africaguinee.com.

En lieu et place d'une augmentation en vrac, le Gouvernement a changé de méthode. Désormais, il opte pour  la manière "souple", la pédagogie pour éviter toute surprise désagréable. La concertation sera le maitre mot des autorités guinéennes.

D'après nos sources, le Gouvernement envisage d'engager un processus de concertation avec les acteurs concernés avant de procéder à l'augmentation du carburant. Objectif : trouver un terrain d'entente pour que la hausse qui sera faite ait moins d'impact sur la vie du citoyen lambda.

Ces discussions concerneront diverses couches socio-professionnelles. Il s'agit notamment des transporteurs, des opérateurs économiques ainsi que des acteurs évoluant dans le secteur des hydrocarbures.

Lesdites concertations seront pilotées par les Département sectoriels. D'après une source Gouvernementale, chaque département sectoriel aurait une série de rencontres avec  des acteurs relevant de son domaine. Dans cette optique, le ministre du commerce devra rencontrer les opérateurs économiques, celui du transport rencontrera également l'union nationale des transporteurs etc.

L'augmentation annoncée des prix des produits pétroliers a cristallisé les débats ces derniers jours. Des figures importantes de l'opposition ont de concert dénoncé cette mesure du Gouvernement, qui selon elles, était inopportune. Sur fond de révélations, Dr Ousmane Kaba, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré ont accusé le Gouvernement de vouloir faire payer au citoyen lambda, la facture de la mal "gouvernance".  

Le Gouvernement a-t-il reculé à cause des révélations de ces opposants ? Non, apprend-on. Alors que l’augmentation des prix des produits pétroliers était attendue à partir de ce 1er  juin, rien n’en a été, au grand bonheur des millions de guinéens.

Le comité paritaire de fixation des prix des produits pétroliers a décidé de maintenir intact le prix du litre à la pompe à 9 000 Gnf sur toute l’étendue du territoire national.

Focus Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap