Hausse annoncée du prix du car-brûlant : Essenceries et consommateurs s’affolent

1 week ago 17

Le gouvernement avait déjà préparé l’esprit du populo à une hausse du prix du car-brûlant à la pompe dès après le mois de ramadan. Et dans une sortie médiatique du ministre des Hydrocarbures ce lundi 31 mai, Diakaria Koulibaly a laissé entendre que la mesure pourrait entrer en vigueur dès le 1er juin. En ce qui le concerne, il soumettra la note technique au Prési Alpha Grimpeur dans les heures qui suivent. Autant dire que la décision de ce dernier est désormais attendue comme le jour de la fête. La Télé-bidon nationale, RTG, l’annoncera probablement ce lundi dans son édition de 20h 30.

En attendant, les tenanciers des stations-services et leurs clients n’ont pas attendu la fixation du nouveau tarif pour créer une fausse pénurie, une crise. Quand les uns refusent de vendre, d’ouvrir, les autres veulent faire le plein, voire une réserve de sécurité pour essayer de retarder le plus longtemps possible l’achat du litre au nouveau tarif. En clair, tous les deux tiennent coûte que coûte à faire des économies sur leurs stocks. Conséquence : des longues files d’attente se sont formées depuis le weekend devant les essenceries à Conakry et à l’intérieur du pays.

Rappel à l’ordre

Le gouvernement, à travers le ministre des Hydrocarbures, a pondu dimanche un communiqué de rappel à l’ordre. «Le ministère des Hydrocarbures constate avec regret  l’arrêt des opérations de vente de carburant par  certaines stations-services à Conakry et à l’intérieur du pays pour des fins purement spéculatives», constate-t-il. «Cette pratique étant en violation des dispositions du code éthique et de bonne conduite en vigueur dans le domaine de distribution de produits pétroliers, le ministère interpelle les sociétés pétrolières et les gérants  de stations concernés de reprendre immédiatement les activités de vente afin d’éviter des désagréments à la clientèle», renchérit le communiqué. Et de marteler : «Tout  contrevenant à cette injonction verra son contrat de gérance résilié, sans préjudice des poursuites pénales auxquelles il s’expose. La responsabilité des sociétés pétrolières mandataires des gérants de stations est également engagée pour le  bon fonctionnement de leurs réseaux de distributions de carburant. Les autorités administratives civiles et militaires sont priées  de veiller, conjointement avec les inspecteurs et les représentants du département par localité,  au fonctionnement normal des stations-services en cette période particulière».

La décision d’augmentation du prix du car-brûlant étant presque entérinée, la seule question reste de connaître les proportions de cette hausse.

DL

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap