Guinée : vers la validation du Plan Stratégique et opérationnel du CNT

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Maferinya, est une localité de la préfecture de Forécariah, située à 51km de Conakry, où se sont ouverts ce mercredi 23 novembre les travaux de validation et d’appropriation du plan stratégique et opérationnel du Conseil National de la Transition (CNT), a-t-on constaté.

Juste après avoir prononcé son discours de lancement de cet atelier, le président du CNT, Dr Dansa Kourouma a rappelé qu’il s’agit d’un exercice de trois jours qui consiste à compléter le plan du travail qu’ils ont commencé il y a six mois.

« Il s’agit de doter notre institution d’une vision claire, d’une orientation stratégique en lien avec la mission que la charte la transition. Dans toute œuvre humaine, il est important d’avoir des lignes de référence que toutes les structures et les composantes de l’institution sont amenées à suivre et respecter. C’est dans cet exercice que nous avons décidé en plénière de doter notre institution d’un plan stratégique pendant la durée de cette transition (…) », a-t-ilexpliqué.

Poursuivant, il a précisé qu’ils sont en mission du peuple de Guinée. « Nous avons consulté la population guinéenne au début de notre installation. Nous connaissons ses demandes, ses aspirations, nous avons un chronogramme de la transition qui a fait l’objet d’un consensus, finalisé avec la CEDEAO. En tant que institution essentielle de la transition, nous allons mettre en œuvre les actions pour répondre aux aspirations du peuple de Guinée », a-t-il promis.

Plus loin, le président de l’institution qui fait office de l’assemblée nationale a indiqué qu’ils ont besoin de comprendre leur mission et de la méditer autour des besoins de la population guinéenne,  » identifier les approches, les stratégies et les moyens qu’il faut pour la mettre en œuvre afin que l’impact recherché, une Guinée apaisée, avec des institutions démocratiques solides dont l’intangibilité constitutionnelle soit comme une sorte d’épée d’amocles sur la tête des institutions et les futurs dirigeants de la Guinée ».

Dans la même logique, le président Dr Dansa Kourouma a déclaré que le travail sur constitution est très avancé. » Une constitution n’est pas une juxtaposition de mots ou de phrases, c’est l’expression ou la réponse des problèmes et au questionnement de la population, sur le plan institutionnel, politique, économique, social et culturel ».

Pour terminer, il a annoncé que cette méditation est en cours et la dernière mission doit se tenir d’ici la fin de mois de décembre. « Nous avons fait beaucoup de pays mêmex ceux de l’Asie du sud. Aujourd’hui, nous avons une masse critique d’information qui nous permettent de mettre en place une réforme institutionnelle qui soit à mesure comme l’a souhaité le président de la transition, pour résister à la tentation des hommes. Dès ce mois de décembre, nous allons tenir le symposium sur la constitution qui est la première activité essentielle. Après ce symposium, il y a une autre activité qui s’ouvrira probablement en janvier sur le débat d’orientation constitutionnelle », a-t-il annoncé.

Interrogé, Gilbert  Oloku, consultant  international en  gouvernance a indiqué qu’il est en Guinée dans le cadre de l’accompagnement   du CNT dans la finalisation  de son travail de réflexion  stratégique,  opérationnel  qui a débuté il y a six mois. « Il y a un certain  nombre  d’axes, d’objectifs stratégiques et d’actions qui concernent  l’ensemble  des huit commissions du CNT, puis l’administration parlementaire et le cabinet du président. Il est question de faciliter  la lisibilité de l’action de institution parlementaire au cours des années  qui suivent ».

Faut-il enfin rappeler que cet atelier s’assigne comme objectif général, la validation technique du plan stratégique opérationnel du CNT tout en définissant les orientations y afférentes pour les étapes subséquentes.

Lire vidéo :

https://youtu.be/rVnsCR2L-BM

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap