Guinée – Sécurité : vers les primes d’incitation pour les policiers

2 weeks ago 31

samedi, 03 avril 2021 à 9h:09

En Guinée, le ratio policier-nombre de citoyens est loin d’être équilibré. L’essentiel des agents de sécurité se trouve à Conakry, alors que les villes de l’intérieur du pays en manquent de façon criarde. Cette situation, les autorités en charge du secteur en sont conscientes mieux que quiconque.

Et pour l’inverser, le ministre de la sécurité publique, Damantang Albert Camara a annoncé des mesures dans l’émission Sans Concession. « La première chose, c’est la contrainte : obliger les gens à rester sur place, d’abord, par le paiement », soutient-il.

Justement à ce niveau, le ministre a dit qu’il y a une méthodologie de paiement des salaires qui est en train d’être étudiée, question d’obliger les agents à prendre leurs salaires et à rester sur place. A cette mesure, s’ajoute une autre : l’incitation.

« L’incitation, c’est de prévoir à l’intérieur du pays des logements sociaux pour que chaque policier qui va à l’intérieur du pays ne se mette pas à chercher un logement et dans des conditions qui ne lui permettent pas d’être opérationnel. Donc, ce sont les deux aspects ; la contrainte,  les obliger par des moyens que je ne dévoilerai pas ici, mais qui relèvent beaucoup plus de la gestion des ressources humaines, mais aussi par l’incitation, en développant les primes de zone et en leur mettant dans des conditions pour qu’ils restent et qu’ils soient beaucoup plus décidés à rester à l’intérieur du pays, mais pas seulement rester à Conakry », a expliqué le ministre de la Sécurité qui s’exprimait dans l’émission Sans concession de ce vendredi 2 avril.

Revoyez l’émission en cliquant ici !

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap