Guinée : les services spéciaux démantèlent un réseau de trafiquants de migrants  

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les services spéciaux à la Présidence chargés de lutte contre la drogue, le crime organisé et les délits économiques ont démantelé un réseau de trafic illicite des migrants, d’escroquerie et de falsification des documents de voyage entre la Guinée et la Principauté d’Andorre. C’est ce jeudi 11 novembre 2021 que les présumés auteurs ont été présentés à la presse.

D’après Colonel Mohamed Mazo Mansaré, responsable de la communication des services spéciaux à la Présidence de la République chargés de lutte contre la drogue, le crime organisé et les délits économiques, il s’agit de Gassim Sylla, de Fodé Galissou Chérif, Daouda Camara, alias ‘’Ayam’’ en fuite, Alsény Bangoura dit M’Bo, le cerveau du réseau aussi en fuite.

« Le nommé Gassimou Sylla, âgé de 33 ans, sans profession domicilié à Kagbélén, commune de Dubréka, aurait été contacté par la famille d’Alphonse Théa, étudiant, domicilié, dans le même quartier pour l’obtention d’un visa en sa faveur pour l’Europe. M. Gassimou Sylla a accepté la proposition et aurait pris contact avec l’un de ses amis, un certain Fodé Galissou Chérif, enseignant de profession. Il est domicilié au quartier Yimbaya, commune de Matoto. Les deux individus auraient demandé de payer une somme de 25 millions de francs guinéens comme avance pour l’établissement des dossiers de voyage, 15 millions de francs guinéens pour le prix du billet d’avion et 500 euros comme argent de poche. En contrepartie, ces présumés auteurs ont donné un faux visa au jeune Théa », a-t-il expliqué.

Poursuivant, l’officier de Police déclaré que le nommé Gassimou Sylla a été interpellé. Selon lui, l’homme avait dans son sac trois passeports ordinaires guinéens. « Dans la même condition, il a été retrouvé dans le téléphone de Fodé Galissou Chérif, des documents de voyage de la principauté d’Andorre. Des faux visas, un pour le jeune Alphonse Théa, un deuxième pour un certain Mamadou Diallo et un autre à Tayfour Camara (…) », a-t-il confié.

Dans la foulée de la présentation de cette présumée bande de trafiquants de migrants, il a rappelé que durant ces dix dernières années, son service a démantelé plusieurs réseaux de trafics de migrants, de traite d’êtres humains (…).

« La plupart de ces individus ont été entendus régulièrement par nos agents et déférés devant les juridictions compétentes. Mais, ils ont été, soit libérés sans jugement, soit condamnés à de faibles peines au point qu’ils ne se sentent pas menacés par la loi. C’est pourquoi, il y a parmi eux les multi récidivistes ? Alors que les victimes sont vivantes, des individus responsables des faits d’escroquerie sont dans les médias pour vilipender notre département pour des faits dont ils sont incapables d’apporter la moindre preuve », a-t-il déploré.

L’une des victimes, Alphonse Théa, après avoir passé plusieurs mois sans voyager, réclame désormais son argent. « J’ai payé au total 40 millions de francs guinéens et 500 euros comme argent de poche sans voyager après plusieurs mois de patience. Ils m’ont donné un faux visa et aujourd’hui, je réclame mon argent », a-t-il exigé.

Interrogés, les accusés Gassimou Sylla, Chérif Fodé Galissou ont tous reconnu les faits portés à leur encontre tout en déclarant qu’ils n’ont reçu aucun franc et que l’argent se trouve avec leurs acolytes en fuite.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap