Guinée : Le camp de Cellou tire la sonnette d’alarme…

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Cellou Dalein Diallo, leader de l'ANAD et son vice président Edouard Zotomou Kpoghomou Cellou Dalein Diallo, leader de l'ANAD et son vice président Edouard Zotomou Kpoghomou

CONAKRY- L’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) a alerté ce lundi 23 janvier 2023, sur la récurrence, selon elle, des violations des droits et libertés des citoyens et des engagements internationaux pris par la Guinée.

Ce bloc politique prévient qu’à ce rythme, « ces actes liberticides ne manqueront de mettre en danger la paix et la stabilité du pays ».

Il invite ses partisans ainsi que tous les guinéens épris de justice à se mobiliser pour exiger l'arrêt des arrestations et détentions arbitraires et la restauration des libertés fondamentales.

La coalition politique dirigée par Cellou Dalein Diallo rappelle que même dans un régime d'exception, il y a des droits et libertés indérogeables qu'on ne saurait restreindre sans faire prendre des risques majeurs pour la paix et la stabilité dans le pays.

Ce week-end, un responsable du FNDC a été interpelé en banlieue de Conakry. Mamadou Billo Bah, responsable des antennes et de la mobilisation a été conduit cet après-midi dans une unité de gendarmerie dans la banlieue nord de Conakry, après un bref passage à l’hôpital. Ce transfèrement a été fait contre l’avis de son médecin, dénonce le FNDC.

Pour sa part, l'ANAD condamne une tendance à la « criminalisation du droit de réunion et d'association ».

« Elle confirme, s'il était besoin, la détermination de la junte guinéenne à faire taire tous ceux qui dénoncent ses dérives ou qui militent pour le retour diligent à l'ordre constitutionnel dans notre pays », fustige l’ANAD.

A suivre…

Africaguinee.com

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap