Guinée: lancement d’un projet de 5 millions d’euros pour lutter contre le palu, la tuberculose et le VIH/Sida

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le ministre de la Santé a présidé ce mercredi 10 juillet 2024, le lancement du projet « Urgences hospitalières » en appui à la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH/Sida en Guinée. L’initiative est financée à hauteur de cinq millions d’euros et mise en œuvre par Expertise France dans dix hôpitaux régionaux, pour une durée de quatre ans. Ce projet vise à améliorer les indicateurs sanitaires liés aux pandémies de paludisme, tuberculose et VIH/Sida, grâce au renforcement des urgences pré et post-hospitalières en Guinée.

Pour le ministre Dr Oumar Diouhé Bah, ‘’le Gouvernement, sous le leadership du Premier ministre, a toujours accordé une attention particulière à disposer d’un système d’urgence hospitalière performant, permettant une prise en charge digne et sécurisée des populations en situation d’urgence, surtout les personnes les plus vulnérables’’.

Ainsi, il compte sur la participation active de toutes les parties prenantes afin d’échanger et de contribuer à accompagner son ministère autour de ce projet pour que la Guinée dispose, à terme, d’un système opérationnel permettant une qualité de l’accès et de la prise en charge des urgences dans les établissements hospitaliers en République de Guinée.

« Je suis sûr et certain qu’en ayant des urgences hospitalières hautement performantes, il y a raison de sauver le maximum de vies, » a-t-il déclaré.

Selon Nomou Alphonse Kpoghomo, chef de projet des Urgences hospitalières à Expertise France, « cette initiative est d’envergure nationale pour toute la pyramide sanitaire et est articulée autour de trois grands axes. Le premier axe concerne les ressources humaines à travers la formation initiale et la formation continue, qui sera couplée à quelques réalisations concernant la réhabilitation et l’équipement des structures bénéficiaires. Un deuxième axe est essentiellement communautaire et consistera principalement à former les praticiens traditionnels pour favoriser une prise en charge précoce des urgences hospitalières. Un troisième axe concernera la recherche. Il s’agira de produire énormément de connaissances à la fois au niveau opérationnel et au niveau stratégique pour faciliter la prise de décisions. Il couvre 10 sites, à savoir l’Hôpital national Ignace Deen, les 8 hôpitaux régionaux de Boké, Faranah, Kankan, Kindia, Labé, Mamou, N’Zérékoré et l’Hôpital préfectoral de Siguiri. »

Dans son discours de circonstance, le conseiller à la coopération et aux actions culturelles de l’ambassade de France, Sébastien Vittet, a, au nom de l’ambassadeur, réaffirmé l’engagement politique de la France aux côtés de la Guinée pour sauver des vies. « Ce projet incarne une réponse directe à nos ambitions communes, en alignant les efforts avec les objectifs de développement durable pour permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge. »

Convaincu que cette cérémonie de lancement constitue une opportunité à saisir par toutes les parties prenantes pour convenir à la bonne conduite de ce projet au bénéfice de la population guinéenne, le directeur national des établissements hospitaliers publics et privés se dit fort rassuré de l’atteinte des objectifs assignés à ce nouveau projet qui dotera le service des urgences hospitalières de capital humain compétent et qualifié pour changer l’image de nos hôpitaux.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap