Guerre d’influence en Afrique: les accusations croisées entre les ambassades américaine et russe en Guinée

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

À travers une note parvenue au desk de Guineenews, la représentation diplomatique des États-Unis en Guinée portent des accusations contre la Fédération de Russie relatives à une prétendue propagation d’une désinformation mortelle en Afrique.

Citant, le Global Engagement Center du département d’État des États-Unis, la note indique que celui-ci montre que les services de renseignement russes fournissent un soutien matériel et des lignes directrices à une nouvelle agence d’information axée sur les relations entre l’Afrique et la Russie, baptisée « African Initiative », laquelle propage de la désinformation sur les États-Unis et les pays européens, selon la note.

Dans l’écrit de l’ambassade des États-Unis qui aborde le cas de l’Afrique dans cette manoeuvre, on note qu’en plus de son personnel, African Initiative recrute dans la population africaine des journalistes, des blogueurs et des membres du public avec pour charge de soutenir et d’amplifier le travail de l’organisation, autrement dit de renforcer l’image de la Russie et de dénigrer celle d’autres pays.

“L’une des premières grandes campagnes d’African Initiative consiste à cibler les initiatives sanitaires américaines et occidentales sur le continent en diffusant une désinformation dangereuse dans ce domaine. La campagne vise à saper les projets de santé publique financés par les États-Unis dans toute l’Afrique, en diffusant tout d’abord de fausses informations au sujet de l’apparition d’une maladie virale transmise par les moustiques”, accuse la représentation diplomatique américaine établie à Conakry.

Tout en ajoutant qu’à partir de là, des propos complotistes seront relayés au sujet des sociétés pharmaceutiques occidentales, des actions philanthropiques dans le domaine de la santé et de la propagation des maladies en Afrique de l’Ouest et de l’Est, la note part jusqu’à citer nommément les acteurs qui seraient mis en jeu à cet effet.

Il s’agit du rédacteur en chef d’African Initiative est Artem Sergeyevich Kureyev, lequel est également directeur général d’Initsiativa-23, dont le siège social est un bureau situé à Moscou ; de certains membres d’African Initiative ayant été recrutés parmi les entreprises en voie de désintégration et qui appartiendraient à Evgueni Prigojine, mais aussi de l’organisation, qui posséderait déjà des bureaux locaux à Ouagadougou  et à Bamako et proposerait des évènements sur place.

Des accusations auxquelles les mis en cause ont réagi. Dans un post fait sur sa page Facebook, l’ambassade de la Fédération de Russie en Guinée écrit avoir pris note de la publication du Département d’État des États-Unis concernant la prétendue « diffusion de désinformation » par les services de renseignement russes sur les activités des États-Unis et des pays européens en Afrique.

Et qu’en plus, une grande partie de la soi-disant “campagne anti-occidentale” de Moscou est censée être dirigée contre les initiatives en matière de santé.

“Les allégations non fondées que les États-Unis tentent de faire passer pour la vérité ultime n’ont qu’un seul but : dissimuler la réalité disgracieuse des leurs sales manigances dans cette partie du monde. Moscou avait plus qu’une fois pointé des faits révélateurs de telles activités américaines. Comme le dit le proverbe, quand une conscience est coupable, elle se trahit”, réagit l’ambassade de la Fédération de Russie en poste à Conakry.

Elle ajoute par ailleurs que ce n’est plus un secret que la coopération à succès entre la Russie et les pays africains dérange les politiciens américains.

“Les liens croissants entre Moscou et les pays africains sont la principale raison des accusations complètement fausses et des tentatives d’intimider nos partenaires”, conclut-elle.

Articles similaires

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap