Guéckédou : ce que Charles Wright a dit aux populations

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

 En tournée de sensibilisation et d’informations des citoyens sur leurs droits et devoirs, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Alphonse Charles Wright est arrivé ce samedi 21 janvier à Gueckedou. Face à une population massivement mobilisée pour l’écouter, le ministre de la Justice a explication la procédure judiciaire dans un discours traduit en langue locale. De la convocation à la gendarmerie à la comparution devant le juge, en passant par des les mesures restrictive de liberté comme la garde à vue, Charles a donné des  explications sur les obligations et les droits des citoyens.

«  La loi dit que lorsqu’un citoyen dépose une plainte devant un officier de police judiciaire, il ne doit payer aucun franc.  L’officier doit enregistrer la plainte et lui donner un récépissé « , a-t-il dit sous l’ovation des citoyens dont certains disent avoir payé pour l’enregistrement de leurs plaintes. Et Charles Wright de poursuivre :  » quant on convoque un citoyen aussi, on doit l’informer de ce dont on lui reproche pour qu’il puisse préparer sa défense. Ensuite, on ne doit pas arrêter Paul pour une infraction commise par Pierre, car la responsabilité pénale est individuelle. »

Charles Wright a aussi demandé aux populations de répondre aux convocations de la police. Seulement, leur a-t-il précisé,  » ce n’est pas tout policier ou gendarme qui doit vous auditionner, c’est seulement l’officier de police judiciaire qui doit d’abord vous informer sur tous vos droits dont le droit de répondre ou non (aux questions) ; le  droit à un avocat « 

Parlant toujours des officiers de police judiciaire, Charles Wright a indiqué qu’aucun d’eux ne doit garder un présumé auteur d’infraction sans avoir auparavant informé le procureur.

Le ministre de la Justice a par ailleurs  précisé aux citoyens que le prix du casier judiciaire  est à 20 000 GNF.

Pour terminer, il est revenu largement sur les problèmes domaniaux et les récurrents conflits entre agriculteurs et éleveurs. Il a surtout insisté sur le respect des règles par les uns et les autres.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap