Groupe Djoma Média : Du gel des comptes bancaires à la descente musclée

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les ennuis pour le groupe de presse Djoma Média n’ont pas commencé avec la descente musclée dans ses locaux des agents des Forces spéciales le 9 octobre. Le directeur général du Groupe, Kalil Oularé, a révélé sur FIM FM ce 12 octobre, que les comptes bancaires du Groupe de presse avaient été gelés, la veille de la descente. «Les comptes de la holding ont été gelés ainsi que toutes ses filiales, notamment Djoma Média. On a appris cela vendredi (8 octobre Ndlr), on n’a pas eu le temps de confirmer, mais que cela se passe vendredi, et samedi qu’on ait une descente d’envergure dans nos locaux (…) A mon avis, les différents communiqués (du CNRD sur le gel des comptes des hauts fonctionnaires du gouvernement renversé Ndlr) qui ont été faits concernaient les entreprises publiques et les hauts cadres. Est-ce qu’on a étendu cette mesure sur les entreprises qui appartiendraient à ces hauts fonctionnaires ? Ce sont des questions à revoir, mais je pense que cela peut-être en lien avec cela. Il ne faut pas oublier que Djoma Média, c’est à peu près 200 travailleurs. Il y a des journalistes et un matériel à protéger. On a un certain nombre d’obligations à honorer, mais que le compte du média soit gelé… Je ne sais pas si l’ordre est venu des mêmes autorités qui ont envoyé les deux agents. Je suis dans le flou», s’inquiète Kalil Oularé.  

Après la descente musclée des deux agents du Groupement des forces spéciales dans les locaux de Djoma Média à la recherche de véhicules « volés », la junte a dépêché le colonel Balla Samoura, le 11 octobre, pour « faire le constat. » Le colonel a déclaré : « Ce qui s’est passé n’est qu’un incident entre deux corps habillés. Cela a failli affecter le moral des travailleurs de Djoma Média. Il va se régler au niveau de la hiérarchie militaire. Mais, du fait que cet incident ait eu un effet négatif sur le moral des travailleurs de Djoma, on est venu les mettre en confiance (…) Rien n’a été initié pour les empêcher de travailler. Djoma média a été toujours au cœur des activités du CNRD. Le média n’a pas été destinataire d’une action de déstabilisation de la part des autorités. » Et de tempérer que l’incident n’a produit aucune casse sur les installations du Groupe de presse.

Le colonel Balla Samoura est du cercle restreint du CNRD. Il pourrait être certainement au courant du gel des comptes bancaires du Groupe Djoma Média. Mais il s’est juste contenté de son constat. « J’insiste là-dessus, cet incident a été une incompréhension entre le policier et la patrouille qui a voulu vérifier une information. Pour des questions de susceptibilité entre l’agent posté à Djoma et la patrouille qui avait pour mission de vérifier l’information, ça n’a pas marché. Ce n’est pas une mission commandée pour venir saper leur moral », tranche-t-il.

Yaya Doumbouya

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap