Gouvernement de transition : ‘’C’était compliqué de trouver les bonnes personnes qui ne trainent pas de casseroles’’

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le colonel Mamadi Doumbouya a assuré que la formation du gouvernement de transition, composé de 27 ministres dont 7 femmes, n’a pas été une tâche facile à réaliser. Et le numéro un guinéen ne manque pas d’arguments pour justifier tout le temps qu’il a pris pour composer l’équipe gouvernementale.

‘’Si vous voulez faire les choses correctement, je pense qu’il faut réfléchir. Il faut chercher la probité morale. Il faut vérifier aussi la capacité des uns et des autres à apporter’’, explique le colonel Doumbouya dans un entretien accordé à RFI.

Avant de poursuivre : ‘’Quand nous avons pu former le gouvernement, nous avons demandé – parce que des fois, on vous demande de quelle école vous venez, ou qui vous envoie- à tous les candidats : qu’est-ce que vous pouvez apporter dans la République de Guinée pour permettre à la Guinée de sortir de cette ornière-là ?’’

Il assure que c’est sur ‘’la base de cela, nous avons sélectionné parmi toutes les filles et fils de la Guinée des personnes en qui nous avons confiance, que nous pensons être à la hauteur des attentes de la population guinéenne pour conduire cette transition dans l’inclusivité totale’’.

Le président de la transition révèle les coulisses de l’audition des aspirants aux postes ministériels. ‘’Dès qu’on a eu le Premier ministre qui est passé par ce point, le Premier ministre et moi-même, avec tout ce qui était l’entourage, nous avons fait -je pense- plus qu’un casting, parce que c’était compliqué de trouver les bonnes personnes qui ne trainent pas de casseroles, trouver des gens qui ont la probité morale vraiment claire. Donc, ce n’était pas facile de trouver’’, avoue-t-il.

Sur le manque d’expérience dans la gestion des affaires de l’Etat de la quasi-totalité des membres du gouvernement, le colonel Doumbouya affirme que ‘’les ministres sont accompagnés. Il y a des départements où il y a plusieurs personnes autour d’un ministre. Nous avons choisi, et c’est une première dans l’histoire, qu’il y ait des technocrates à la tête de notre pays dans un régime qui est soi-disant militaire’’.

‘’Nous avons dit aux militaires de jouer leur rôle de soldats dans les camps pour défendre notre pays, parce que nous avons besoin de ça, de ne pas se mêler de la politique’’, souligne-t-il, précisant qu’aujourd’hui, ‘’ces technocrates, nous avons totalement confiance en eux. Et j’ai aussi entièrement confiance dans le Premier ministre, monsieur Mohamed Béavogui, que nous avons choisi parce qu’il a le sens du consensus’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/[email protected]

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap