Genève-corruption : Beny Steinmetz, la 4ème épouse de Conté et les 10 millions de dollars…

5 days ago 16

GENEVE-Le procès pour corruption du magnat du diamant Beny Steinmetz, a démarré ce lundi 11 janvier 2021, à Genève sur des chapeaux de roues. L'homme d'affaires franco-israélien est accusé d'avoir corrompu en versant des pots de vin à des hauts dignitaires guinéens pour faire main basse sur d'importants gisements miniers en Guinée. Les faits remontent en 2005.

Le patron de BSGR est arrivé en Suisse en provenance d'Israël pour répondre des accusations de "corruption d'agents publics étrangers et de faux dans les titres". Il a comparu aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Genève.

BSGR est soupçonné d'avoir versé environs 10 millions de dollars à la quatrième épouse du feu Général Lansana Conté, Mamadie Touré pour obtenir des droits miniers à Simandou, vastes montagnes situées dans le sud de la Guinée, qui recèle d'importante quantité de fer de haute teneur. La veuve de l'ancien président guinéen (1984-2008) vit aux Etats-Unis. Elle doit être entendue comme témoin mercredi, mais sa venue demeure très incertaine.

"C'est le personnage clé dans cette affaire mais il est peu probable que Mamadie Touré assiste en personne au procès. Elle vit aujourd'hui aux Etats-Unis, où elle bénéficie d'un statut de témoin protégé", a expliqué à l'AFP la porte-parole de l'ONG suisse Public Eye, Géraldine Viret, qui en 2013 avait publié un organigramme très complexe de BSGR.

L'agence France Presse qui a suivi la première journée d'audience explique qu'elle a été essentiellement dédiée au traitement des questions préjudicielles. La défense a réclamé - en vain - que le témoignage de Mamadie Touré recueilli pendant l'instruction soit retiré de la procédure au motif que son statut aux Etats-Unis de "témoin de la Couronne" (accord de renonciation aux poursuites) n'est pas valable en Suisse.

La défense Beny Steinmetz a évoqué  "un cas de subornation de témoin". La demande de Me Marc Bonnant, a été refusée par la présidente du tribunal, Alexandra Banna, qui a expliqué que rien ne s'opposait à ce que la justice suisse prenne en considération les déclarations d'un "témoin de la Couronne" à l'étranger.

La défense de Beny Steinmetz soutient que leur client "n'a jamais versé un centime à Mme Mamadie Touré". Me Marc Bonnant assure que cette dernière n'était pas l'épouse du président Conté, mais une maîtresse n'exerçant aucune influence. Beny Steinmetz devrait être entendu ce mardi 12 janvier alors que le verdict dans cette affaire devrait être prononcé en fin de semaine prochaine.

A suivre…

Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap