Funérailles du père de Cellou Baldé : Le scandaleux bégaiement du Gouvernement

1 week ago 19

Pour assister aux funérailles de feu son père, El Hadj Boubacar Ndantaba Baldé, Cellou Baldé, opposant embastillé à Coronthie, a obtenu une autorisation de justice émise le 5 avril. Un communiqué du garde des Sceaux affirme que toutes les dispositions sont prises pour assurer la présence du prisonnier devant la tombe de son père. Mais, le Ministère de la Justice redoute des troubles à l’ordre public, ou que Cellou Baldé soit retenu à Labé pour ne pas retourner en prison à Conakry. Le 6 avril, l’opposant n’a pu faire le déplacement de Labé. Côté de l’Ufdg, Union des forces démocratiques de Guinée, l’on pointe un doigt accusateur sur Madifing Diané, le Gouverneur de la Région administrative de Labé. Il serait revenu sur la décision gouvernementale de laisser l’opposant aller assister à l’enterrement de son père.

Me Mohamed Traoré, du pool d’avocats de Cellou Baldé, surpris du rétropédalage du gouvernement, a déclaré que l’opposant allait se recueillir devant la dépouille mortelle de son père et retourner en prison sans aucun problème. Comme « il a déjà fait » lorsque qu’il s’est rendu de lui-même, sans mandat d’arrêt, à la justice en novembre 2020. « A un moment donné, nous avions même proposé qu’un avocat du collectif accompagne Cellou Baldé afin de contribuer à apaiser la tension au cas où il y en aurait.» « Je demande au Président Alpha Condé que l’on accorde un véritable sens au contenu du principe de la séparation des pouvoirs. Il a fait des déclarations ces derniers jours dans les colonnes de Jeune Afrique, je pense que cela n’est pas de nature à rassurer les détenus politiques. Cela donne l’impression que les jeux sont déjà faits, la sentence est déjà préparée ou même prononcée et il ne reste plus qu’à l’exécuter. Nous craignons une lenteur délibérée dans le traitement des dossiers de nos clients afin de les garder plus longtemps en prison », redoute l’avocat.»

« Tout était bien parti »

Soulagement de courte durée chez les partisans de l’opposant à Labé. Younoussa Baldé, le responsable régional des jeunes de l’Ufdg, invité du jour de Lynx Fm. « s’est étonné de ce revirement des autorités. » On évoque « le prétexte selon lequel la jeunesse de Labé serait en complicité avec les jeunes de l’Axe à Conakry afin de retenir Cellou Baldé à Labé. Mais cela n’a jamais été discuté. Au contraire, toute la jeunesse de Labé et celle de l’Ufdg en particulier étaient en train de prendre les dispositions nécessaires pour éviter le moindre incident. En aucun cas, les jeunes de Labé ne pourraient se permettre de créer des incidents dans la ville. Hier, on était permanemment en contact avec El Hadj Badrou Bah, l’imam de Labé. Il y avait aussi des gens qui étaient en contact avec le Gouverneur pour connaître son point de vue », a déclaré Younoussa Baldé. Et de poursuivre : « Je vous dis que tout était bien parti, tout le monde était unanime qu’il allait venir et rentrer sans problème. La population de Labé est suffisamment mûre, la jeunesse, suffisamment responsable et consciente du contexte dans lequel Cellou Baldé s’apprêtait à venir à Labé. J’ai appris que le gouverneur souhaiterait vraiment que Cellou Baldé vienne, mais qu’il n’allait pas cautionner qu’il vienne sous escorte. Donc, il estime que ce sera une humiliation. Les leaders d’opinion l’ont rassuré qu’il n’y aura pas de problème. »

Notabilité mise à contribution

Bah Oury, le président de l’UDRG, Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée, avait salué la mesure, indiquant que ce sont ces petits pas qui permettent de régler la question de l’ensemble des gens en détention. « J’ai été surpris ce matin de voir que des esprits, peut-être qui ont d’autres idées, essaient de contrecarrer cette action par une propagande mensongère. Que si Cellou Baldé arrive à Labé, on ne lui donnera plus la possibilité de retourner en prison. Ceci amène les autorités à se crisper à des considérations sécuritaires. Je me suis permis d’appeler le gouverneur de Labé, il m’a expliqué la situation. Il a réuni l’ensemble des notables de la ville de Labé et des membres de la famille de Cellou Baldé pour leur donner la situation. Il les a mis devant leur responsabilité. Ils lui ont indiqué que dans ce contexte-là, ils feront en sorte que rien d’anormal ne se passe dans la ville de Labé », a ajouté Bah Oury. A rappeler qu’Abdoulaye Bah, autre opposant en détention, avait également perdu son père sans pouvoir assister aux obsèques de celui-ci.

Yaya Doumbouya

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap