Fin de l’atelier préparatoire des examens nationaux 2024 : plusieurs recommandations formulées

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Le ministre de l’Enseignement Pré-universitire et de l’Alphabétisation, Jean Paul Cédy, en compagnie de plusieurs de ses proches collaborateurs a présidé ce mercredi, 15 mai, la cérémonie de clôture de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2023-2024.


Les trois jours d’intenses travaux de groupe et plénières ont débouché à l’élaboration d’un rapport synthèse dans lequel plusieurs recommandations ont été formulées par les 130 participants venus des structures centrales et déconcentrées du département en charge de l’éducation et des partenaires (syndicats, FEGUIPAE…).

Parmi ces recommandations figurent : « Prévoir une session spéciale pour les cas de maladie, d’accidents, d’accouchement de candidats survenus pendant le déroulement des épreuves ; Soumettre les règlements généraux à une commission restreinte afin de corriger les coquilles et les erreurs, tels que l’article 34, 81… ; Réinstaurer la délibération avant la proclamation des résultats des différents examens nationaux ; Rencontrer et sensibiliser les ONG, acteurs et partenaires sur l’interdiction du port du voile intégral dans les centres d’examens ; Adapter les textes aux différentes reformes introduites dans notre système éducatif ; Mettre à disposition et à temps la note technique pour permettre la production des notes de service ; Acheminer à temps les fournitures et matériels liés aux examens (cahiers de brouillons, feuilles, etc…) ; Garder le même rythme, à défaut de réduire, le nombre de voyages pour le retrait des épreuves d’examen (au maximum 2 voyages comme lors de la session 2023) ; Pérenniser les acquis relatifs au quota du nombre d’agents de sécurité pour les grands centres ; Poursuivre la tenue des sessions de formation solide des chargés des examens des IRE et des DPE/DCE à la maîtrise de l’outil informatique pour une gestion correcte de la base de données mis à leur disposition ; Financer les structures déconcentrées pour l’analyse et l’interprétation des résultats des examens ; Organiser pour les prochaines sessions, l’atelier préparatoire des examens nationaux à deux niveaux : le niveau régional, pour les cadres des DPE/DCE ; le niveau national, pour les cadres des IRE ; Prévoir une ligne budgétaire pour la prise en charge des frais de transport et de séjour des délégués IRE, DPE/DCE et les primes des administrateurs territoriaux etc ; Prendre en charge les frais de carburant et de mission des IRE, DPE/DCE et leurs accompagnants lors des examens (Chargé des examens, Chauffeur et agent de sécurité) ; Augmenter le quota du nombre de correcteurs ; Soustraire de tout le processus du déroulement des examens nationaux les encadreurs ou surveillants souffrants d’unesanction disciplinaire à cause d’une quelconque défaillance lors des sessions antérieures ; Prévoir des copies individuelles de sujets pour les candidats du franco arabe ; Prendre en charge le secrétariat permanent dans la note technique ; Acheminer tout le matériel et fournitures liés aux examens jusqu’aux chefs-lieux des préfectures ; Procéder à la numérisation des résultats des sessions antérieures non encore disponibles dans les DPE/DCE et IRE pour une gestion efficace et sécurisée des informations ; Doter les cellules examens et contrôles scolaires en moyens de déplacement ; Prévoir l’entretien des véhicules des DPE/DCE et IRE ; Prévoir les frais de mission des délégués du CEE et du BEPC ; Prendre des dispositions pour l’inclusion des candidats porteurs de handicap ; Acter les recommandations issues des ateliers préparatoires des examens nationaux.
Au niveau des I.R.E, de : Prendre en charge et valider les corrections apportées sur les PV d’appel du BEPC avant de les remonter à la DGECS ;
Assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2024 au niveau des DPE
Au niveau des DPE/DCE de : Organiser des séances de sensibilisation de tous les acteurs et partenaires impliqués dans la gestion des examens (élèves, enseignants, parents d’élèves, agents de sécurité, de santé, leaders religieux, APEAE et Syndicats) ; Respecter rigoureusement les critères de choix des surveillants, des correcteurs et des membres du secrétariat de correction ;
Interdire formellement l’installation d’un candidat non identifié dans un centre d’examen ; Poursuivre les efforts de sensibilisation des communautés, des autorités et des partenaires pour l’approvisionnement en eau dans les concessions scolaires où la nécessité s’impose ; Prévoir des listes d’attente pour le remplacement éventuel de surveillants défaillants ; Prendre en charge et valider les corrections apportées sur les PV d’appel du CEE avant de les remonter à la DGECS ;
Faire la restitution et le suivi des recommandations de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2024 ; Veiller aux remplissages des entêtes et aux signatures sur les feuilles d’examen avant le lancement des épreuves ; Veiller au collage des stickers 15 minutes avant la fin des épreuves ; Rendre effectif le couplage des surveillants (homme-femme et primaire-secondaire si possible). »

Avant de mettre un terme à cet atelier préparatoire, le ministre Cédy a remercié les participants pour le travail abattu, avant de rassurer qu’il mettra en place une commission qui sera chargée du suivi et de la mise en œuvre des recommandations issues du présent atelier.

« C’est un défi certes énorme, mais pas impossible. La moralisation du système éducatif dans son ensemble est une façon probante pour nous, professionnels de l’éducation, d’accompagner le processus de refondation et de rectification institutionnelle, enclenché depuis le 05 septembre 2021 par le CNRD sous la haute direction du Président de la République…»

Youl

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap