FERMETURE DES MARCHÉS : le ministre du Commerce rencontre les acteurs concernés

2 weeks ago 20

Le ministre du Commerce, Bounacar Barry, s’est entretenu ce jeudi avec les administrateurs des marchés des cinq communes de la capitale, les membres de la Chambre régionale de commerce et ceux de la Chambre nationale de commerce, afin d’échanger autour des problèmes qu’ils rencontrent au quotidien afin de mieux les cerner, pour le bon fonctionnement des centres de négoce du pays. Cette rencontre intervient au moment où les principaux marchés et magasins de la ville sont fermés par les commerçants qui protestent contre les pillages lors des violences pré et post-électorales dont certains d’entre eux ont été victimes ces dernières semaines.

L’objectif de cette rencontre de concertation, selon les autorités, est d’échanger avec les représentants des acteurs du commerce et de l’administration pour identifier les difficultés et freins à la reprise normale des activités commerciales, mais aussi envisager les mesures que l’administration publique et le gouvernement devraient prendre pour rassurer les commerçants pour aboutir à la réouverture des magasins et boutiques à Conakry et à l’intérieur du pays.

Au cours des échanges, les administrateurs des marchés ou leurs représentants ont évoqué trois problèmes majeurs auxquels ils sont confrontés, à savoir leur sécurité et celle de leurs biens, les questions d’accès liées à l’organisation et le problème de prix des denrées de première nécessité.

Pour Mouctar Camara, administrateur de la gare routière de Madina et coordinateur général des administrateurs dans la commune de Matam. « Au niveau du marché de Madina, notamment vers la route du Niger, l’accès est très difficile. Le matin, pour accéder au marché, c’est une chose qui n’est pas facile ; ce qui d’ailleurs, pousse certaines femmes à s’asseoir au bord de la route. Au niveau des commerçants, chacun fixe son prix de façon fantaisiste. Au regard de toutes ces difficultés, nous demandons que le gouvernement intervienne », a-t-il lancé.

De son côté, Lansaly Sangaré, administrateur adjoint du marché de Gbessia, dans la commune de Matoto, apprécie cette initiative du ministre Boubacar Barry d’échanger avec les acteurs. « Cette rencontre a été très fructueuse, car chacun de nous a donné son point de vue par rapport à la réalité de son marché et suite à  ça, Monsieur le ministre a recensé les différents points (…) Il nous a rassurés que prochainement les différents marchés  seront sécurisés et que les questions d’accès  seront réglés », a déclaré M. Sangaré.

Au sortir de la rencontre, le ministre du Commerce a fait un bref compte-rendu des discussions. « Il s’est avéré lors de cette rencontre, après les interventions diverses, les problèmes ont été classifiés en quatre catégories : des problèmes de sécurité, des problèmes d’accessibilité, des problèmes d’approvisionnement et des problèmes de prix. Il reste bien entendu que le ministère du Commerce est en train de travailler avec les opérateurs économiques sur les questions liées à l’approvisionnement et au prix », a annoncé Boubacar Barry.

Parlant de l’approvisionnement, il a précisé que cela consiste à la mise à disposition des produits du centre principal qui est Madina vers les autres marchés de la capitale. « L’approvisionnement n’est pas lié au processus d’importation des denrées. Les denrées existent suffisamment et nous avons des stocks qui peuvent nous couvrir jusqu’au mois de mars 2021 », a-t-il ajouté.

Pour ce qui concerne la sécurité, a indiqué Boubacar Barry, « les mesures sont prises par le gouvernement pour ramener la quiétude sociale, la sérénité dans les esprits. Et je vais prendre contact avec les collègues chargés de ces questions, pour voir quelles sont les mesures complémentaires qu’on pourrait prendre pour assurer la sécurité dans les espaces de ventes et autour ».

Le ministre du Commerce a annoncé par ailleurs une autre rencontre en début de la semaine prochaine entre son département et les opérateurs économiques et les gros importateurs de marchandise à Conakry.

Balla Yombouno

Lire L Article En Entier