Faya contre ses anciens collaborateurs : « Nous avons dénoncé pour que le parti aille de l’avant »

1 week ago 17

Docteur Faya Millimouno et ses anciens collaborateurs avaient à nouveau rendez-vous, ce 7 avril, devant le tribunal de première instance de Dixinn, délocalisé à la mairie de Ratoma. Le patron du Bloc Libéral accuse de diffamation Thierno Boubacar Baldé, ex-président du Conseil National des jeunes et ex président de la commission en charge des questions électorales du parti, Mamoudou Maz Bah, trésorier, Mamadou Oury Diallo, secrétaire chargé des relations extérieures, Ibrahima Sory Sow, Boubacar Pita Bah, respectivement secrétaire administratif du CNJ et secrétaire chargé de la culture et du sport ainsi que Halimatou Baldé, vice-présidente du CNJ.

A l’audience précédente, deux des accusés avaient été entendus, ils avaient réfuté les faits qui leur sont reprochés. Ce mercredi 7 avril, c’était le tour de Thierno Boubacar Baldé et Mamadou Maz Bah de passer à la barre. Les deux accusés ont rejeté en bloc les accusations articulées contre eux : « Aux élections communales de 2018, l’ancien Chef de file de l’opposition (Cellou Dalein Diallo,) a donné de l’argent à ses collègues de l’opposition. C’est au moins 40 millions de francs guinéens, Dr Faya n’en a jamais fait cas lors de nos réunions. C’est quand Makanéra (leader du FND) a révélé l’affaire dans les médias qu’il a rectifié le tir. Il nous en veut parce que nous avons dénoncé les dysfonctionnements au sein du parti » affirme Thierno Boubacar Baldé.

« Il a contesté ce que vous dites là » réagit Maitre Faya Gabriel Kamano, avocat de la partie civile. Thierno Boubacar Baldé de rétorquer : « Il peut vous le dire en privé, mais il ne peut pas le nier publiquement parce qu’il sait qu’il a reçu l’argent ».

Faya n’a pas apprécié le fait que ses anciens amis le qualifient de dictateur. « Nous avons dit qu’il a une attitude dictatoriale parce qu’il a violé les textes du parti. Le congrès qui devait se faire en 3 mois, il l’a organisé en 3 semaines. Le vote devait se faire à 80% en ligne, cela n’a pas marché. A 30 minutes du congrès, il a autorisé les gens à voter par SMS. Il y a eu des détournements, nous avons mis en place une commission, Dr Faya s’y est opposé. Il était question de remplacer un membre du bureau exécutif, le choix a été fait lors d’une réunion, il a changé la décision » explique Mamadou Maz Bah. Il exprime aujourd’hui sa déception : « Comment comprendre que le leader du parti lui-même dise qu’ils sont en train de faire épuration au sein de ce parti ? Cela veut dire que ce sont eux qui avaient formé le clan. Nous, avons dénoncé pour que le parti aille de l’avant ». L’affaire a été renvoyée au 21 avril prochain pour la suite des débats.

Cette brouille au sein du BL est partie de l’annulation du 2e congrès fin août 2020. Thierno Boubacar Baldé et compagnie accusent Faya de l’avoir annulé à cause du fait que ses proches n’auraient pas été élus. L’opposant, pour se justifier, avait argué qu’il y a eu fraude lors du vote. Les accusés ont alors organisé une conférence de presse pour dénoncer ces ‘’dysfonctionnements’’.

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap