Fabrication des bouteilles de gaz : les autorités se mobilisent pour accélérer les travaux

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

 Le mardi 11 juin 2024, une délégation composée des acteurs du secteur gazier, incluant les responsables du Fonds d’appui à la promotion du gaz (FAPGAZ) et dirigée par le Secrétaire général du ministère de l’Energie, s’est rendue sur le site de l’usine de fabrication de bouteilles de gaz à Konta, dans la préfecture de Forécariah. Cette visite avait pour objectif d’évaluer l’état d’avancement des travaux de construction de cette usine, cruciale pour l’approvisionnement en gaz butane de la population guinéenne.

Bachir Camara, Secrétaire général du ministère de l’Energie, a partagé ses impressions à l’issue de cette visite : « C’est une usine de confection des bouteilles de gaz et de requalification des bouteilles à gaz butane. Nous voulons nous assurer que l’approvisionnement en bouteilles et en gaz pour la population sera assuré dans les années à venir. Il est essentiel pour moi de m’enquérir des réalités sur le terrain plutôt que de rester au bureau à attendre des rapports. C’est la raison de cette visiteMes impressions sont un peu mitigées, je m’attendais à voir un travail beaucoup plus avancé malgré les efforts et les difficultés rencontrés par le projet. Néanmoins, nous travaillons à recadrer le projet pour finir dans les délais. »

Bachir Camara a également souligné l’importance de la réactivité et de la communication continue : « Nous avons discuté avec l’entrepreneur et constaté qu’il n’y a aucun point de blocage à son niveau. Nous allons travailler ensemble sur le planning pour compresser le projet. Désormais, au lieu de rapports hebdomadaires, nous prendrons des rapports quotidiens pour être alertés à temps. Tout projet a trois paramètres fondamentaux qu’il faut viser. Il y a le coût, la qualité et le temps. On veut avoir les trois en même temps. Pour ce faire, il va y avoir un certain déséquilibre. »

Martin Maomou, Directeur général adjoint du FAP GAZ, a mis en lumière l’importance stratégique de ce projet : « Ce chantier s’étend sur une superficie de 20 hectares, avec l’usine construite sur 1 hectare. C’est la première usine de fabrication et de requalification de bouteilles de gaz en Afrique de l’Ouest. Nous faisons la promotion et la vulgarisation du gaz butane. Le principal défi est l’acquisition des bouteilles, qui coûtent plus cher que le gaz lui-même. Avec cette usine, nous permettrons à la population d’acquérir des bouteilles à un coût réduit, contribuant ainsi à la préservation de l’environnement. »

Une capacité de production ambitieuse

Amadou Bah, conseiller principal au Fonds Gaz, a précisé la capacité de production de l’usine : « Cette usine a une capacité de production d’un million de bouteilles par an, avec la possibilité d’augmenter la production à 3 millions de bouteilles en fonction de la demande. Cependant, pour commencer, nous avons projeté une production annuelle d’un million de bouteilles, soit plus de 100 mille bouteilles par mois. Le retard des travaux est principalement dû à l’apprentissage et à l’utilisation du contenu local, nécessitant une expertise adaptée à ce type de chantier. Il est crucial de produire des bouteilles de qualité, ce qui impacte le temps de réalisation. »

Enfin, Siradio Bah, responsable des travaux chez Métal Plus, a exprimé son optimisme quant au respect des délais : « Nous sommes pratiquement à 75% des travaux. Nous avons multiplié les équipes pour respecter le planning fixé à fin juillet. Nous ferons tout notre possible pour tenir ce délai. »

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap