Exclusif- Dialogue : Voici la "nouvelle condition" de l'UFDG et ses alliés…

5 days ago 11

CONAKRY- L'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et ses alliés ne ferment pas hermétiquement la porte du dialogue, bien que le bras de fer avec le pouvoir Alpha Condé ait atteint un seuil sans précédent. Le couple UFDG-ANAD pourrait bien accepter d'aller au dialogue, mais à une condition : Qu'il  y ait un arbitrage international.

"Si aujourd'hui on parle de dialogue auquel l'UFDG prendra part, c'est celui-là qui va être arbitré par la communauté internationale. Que ce soit, l'Union Africaine, la CEDEAO, les Nations-Unies ou l'Union Européenne. Nous sommes en conflit avec Alpha et son Gouvernement.  Ils ne peuvent pas être juges et parties", confie un responsable de l'Union des forces démocratiques de Guinée.

En Guinée, le lourd héritage de la présidentielle d'octobre et de la réforme constitutionnelle de 2020 peine à être soldé. Plus de cent morts ont été enregistrés dans des violences politiques rien qu'entre 2019 et 2020. L'emprisonnement des responsables du couple UFDG-ANAD, mais aussi du FNDC le front anti troisième mandat, a davantage contribué à pourrir les relations entre le pouvoir d'Alpha Condé et l'opposition. Les acteurs politiques peinent à s'entendre autour du dialogue. Au sein de l'UFDG, deux camps s'affrontent autour de la question, mais le parti n'a pas encore tranché. 

"Si nous avons dit que ce dialogue politique et social, nous n'avons pas de préalables et que nous ne sommes pas concernés, c'est parce que ça ne nous concerne pas du tout. Mais si on obtient un dialogue dans lequel, Alpha Condé et son Gouvernement sont parties prenantes et non juges, on a un arbitrage international neutre, à partir de là, on peut aller au dialogue et discuter.  Puisque dans ce cas, on est convaincu qu'on a quelqu'un qui peut interpeler l'Etat sur ses différents engagements", a précisé notre source. 

A suivre…

Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap