Évaluation des partis politiques : Bella Kamano salue la démarche du MATD

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a annoncé une opération d’évaluation des partis politiques en République de Guinée. Celle-ci est prévue du 19 juin au 03 juillet 2024.

Pendant que certains pensent que c’est une stratégie pour écarter des formations politiques, Bella Kamano lui, salue cette démarche. « c’est une nouvelle qui me réjouit », dit-il avant de poursuivre « puisque l’évaluation des partis politiques tend à devenir peu à peu une réalité dans notre pays. Il convient de rappeler que c’est un exercice qui permet aux autorités qui délivrent les agréments, de savoir si un parti politique est en règle ou pas, conformément aux dispositions de la charte des partis politiques en vigueur en Guinée. Aussi, l’exercice permettra d’avoir le répertoire exhaustif des partis politiques », a déclaré le président du parti rassemblement national pour le progrès de Guinée qui s’est confié à notre rédaction ce jeudi 6 juin 2024.

Le journaliste et homme politique rappelle que « la première évaluation a permis de savoir qu’il y a des partis politiques qui n’étaient pas en règle. Ces derniers vont saisir l’opportunité qu’offre cette deuxième évaluation pour être dans les normes. Nous pensons que cette fois-ci, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation pourrait obtenir un répertoire définitif et des données fiables pour constituer les archives. D’un côté, c’est d’exiger que les partis politiques soient en règle et de l’autre, c’est d’attendre de voir les autorités respecter à leur tour, certaines dispositions de ladite charte. C’est une question de droits et de devoir. Depuis très longtemps, les partis politiques demandent en vain leurs subventions prévues à l’Etat. Pourtant, c’est une disposition légale qui les mentionne. Il est donc temps que le CRND, dans le cadre de la refondation, applique les dispositions capables de maintenir les partis politiques en activité constante », a sollicité le président du RNPG.

Thierno Mamadou

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap