Évaluation des formations politiques : voici la réaction de Bouya Konaté de l’UDIR

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L’évaluation des partis politiques annoncée par le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation est diversement appréciée par les acteurs politiques.  Cette opération aura lieu de la période allant du mercredi 19 juin au 3 juillet 2024 à Conakry et dans les 33 préfectures.

Joint au téléphone par Guineenews.org, ce mercredi 5 juin, le président du parti UDIR, Bouya Konaté trouve normale la démarche.

« C’est une continuité. Elle a été entamée par l’ancien gouvernement. Il y a eu la phase de localisation des sièges et l’organisation des bureaux politiques. Je crois qu’il y a d’autres dossiers à récupérer au niveau du MATD pour les remplir, en complément des documents des partis politiques. Le MATD est dans son droit, c’est le département de tutelle des partis politiques. C’est comme si le ministère de la Pêche et de l’Economie Maritime demandait aux entreprises de pêches d’envoyer leurs licences pour contrôler leur fonctionnement.  Nous attendons et nous espérons qu’il n’y a pas anguille sous roche », a-t-il  expliqué.

Est-ce que ce n’est pas une façon d’éteindre certaines formations politiques à l’image de certains médias? 

Le leader de l’UDIR , Bouya Konaté précisé en ces termes : « Espérons que nous n’arriverons pas à ce niveau. Parce que l’idée n’est pas d’éteindre ou d’allumer quoi que ce soit. L’idée est aujourd’hui que nous ayons une transition apaisée assortie d’une élection et la mise en place des institutions fortes et Indépendantes. Cette transition ne va pas se mettre à créer deux camps d’adversaires. L’idée est aujourd’hui d’une prise de décision collégiale pour une transition assortie des élections libres transparentes  et la mise en place des institutions fortes afin que la Guinée soit un pays émergeant dans un futur proche ». 

Correspondant à Conakry, Guinée

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap