Entourage du colonel Doumbouya : l’ancien président de l’INIDH tire la sonnette d’alarme

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le colonel Mamadi Doumbouya a-t-il l’entourage qu’il faut pour conduire une transition réussie? C’est en tout cas la question que soulèvement actuellement le président de la Ligue pour les droits et la démocratie en Afrique (LIDDA), Dr Mamady Kaba.

Invité de l’émission « Sans Concession » de Guinéenews ce mardi 4 janvier 2022, l’ex-président de l’INIDH (institution nationale indépendante des droits humains), également ancien de la RADOH, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour avertir le président Colonel.

« Mon souhait, c’est que le colonel arrive à braver les intentions malsaines. Qu’il se débarrasse de tous les cadres qui tentent de le détourner de son objectif, qu’il soit sans état d’âme, personne n’est indispensable. Si vous voyez quelqu’un qui veut vous tirer à gauche, mon Colonel, débarrassez-vous de lui. La Guinée est pleine de cadres qui sont compétents et de bonne moralité. Malgré tout ce qu’on vous dit, la Guinée a de très bons cadres… », prévient Dr Mamady Kaba d’entrée de jeu.

Des cadres qui  vont l’aider à réussir la transition avec des élections bien organisées « pour lui permettre de revenir après comme ATT l’avait fait au Mali », suggère le président de la Ligue pour les droits et la démocratie en Afrique (LIDDA).
Poursuivant, tout en félicitant l’actuel homme fort de Conakry « pour les actes courageux, qu’il a posés », l’invité de « Sans Concession » exhorte ce dernier « à ne pas reculer d’un seul pas dans la lutte contre la corruption ».

Mais parallèlement à cette fermeté qu’il conseille au Colonel dans sa gestion, il plaide pour l’ouverture notamment vis-à-vis des forces vives. « Je vais conseiller le colonel Mamadi Doumbouya d’établir un contact avec la classe politique et la société civile. » Tout en précisant : « ceux qui lui disent qu’il est déjà en contact avec la société civile, je pense qu’il n’est pas en contact avec la société civile… »
Des propos qui sonne comme une alerte à laquelle le locataire du palais Mohammed V ne devrait pas rester indifférent même s’il ne doit pas mettre tous ses proches collaborateurs dans le même panier.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap