Enseignement supérieur : Une grève en vue ?

4 days ago 16

13 janvier 2021 – Le SNAESURS (Syndicat national autonome de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique) menace d’aller en grève très prochainement. Les sections syndicales des universités du bled sont en train de faire des propositions dans ce sens. C’est à l’issue de la compilation de ces propositions que le SNAESURS, décidera oui ou non d’aller en grève pour protester contre le non-paiement de leurs multiples primes.

«Le paiement intégral des deux régies des IES pour les 3ème et 4ème trimestres 2020, le paiement intégral des primes d’incitation de quatre mois, l’ajout de la prime d’incitation sur le salaire à partir de ce mois de janvier 2021, la paie de la prime de documentation de tous les engagés de 2019 à la fin de ce mois de janvier 2021, le retour des frais de formation des formateurs et de recherches dans les IES» sont, entre autres, les revendications des gens-saignants.

La section syndicale de l’université de N’Zérékoré a proposé qu’une grève illimitée soit déclenchée à compter du 18 janvier 2021, si rien n’est fait d’ici le 14 janvier 2021. Cette position a été adoptée à l’issue d’une assemblée générale, le 11 janvier 2021 à N’Zérékoré. Son secrétaire général, Moriba I Haba, que nous avons joint, a indiqué qu’ils sont prêts à aller en grève et qu’ils attendent qu’une date soit donnée par le bureau national de Syndicat national autonome de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il rappelle que ce recours à la grève est une proposition au bureau national du SNAESURS. Histoire de faire pression sur le goubernement pour le paiement des primes des enseignants.

«L’université de N’Zérékoré ne peut pas aller seule en grève. C’est pourquoi, chacune des universités devrait faire ses propositions au Bureau national à Conakry. A l’issue de la compilation, on va faire la catégorisation des propositions. S’il ressort que la majorité des universités optent pour la grève, alors on ira en grève. Si la majorité migre vers l’attente pour deux ou trois mois, alors on attendra. Mais la décision finale viendra du secrétaire général national, à l’issue de la compilation des propositions de toutes les universités», précise le syndicaleux.

Yaya Doumbouya

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap