En Guinée, le Premier ministre Mohamed Béavogui donne six mois pour amorcer « le vrai changement »

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Par LEDJELY.COMjeudi 18 novembre 2021 à 11:30jeudi 18 novembre 2021 à 11:35

Ce sont nos confrères de l’Agence guinéenne de presse (AGP) qui le rapportent. Plus d’un mois après son installation dans les fonctions de Premier ministre, Mohamed Béavogui vient d’échanger avec le personnel de la Primature.

Pour le Chef du gouvernement, il s’agit d’écouter les travailleurs avant de partager avec eux la vision du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya dans le cadre de la refondation de l’Etat.

L’objectif, dit-il, sera de concilier les impératifs du changement aux intérêts personnels de travailleurs et de l’ensemble des citoyens guinéens. « Nous sommes là pour aider notre pays mais également pour bien vivre », a indiqué le Premier ministre.

Au cours de la rencontre, Mohamed Béavogui a expliqué l’esprit de la transition et prévenu que le changement entrepris par les nouvelles autorités guinéennes va toucher toute la population. « Qu’on se mette dans un esprit d’austérité, de sacrifices pour que le pays avance », a invité le locataire du palais de la Colombe.

Pour Mohamed Beavogui, tous les cadres sont coupables de la situation actuelle du pays. Il appelle au sursaut national. « Remettons-nous en cause, construisons notre pays. Cette transition a un temps limité. Préparons les bases pour une meilleure Guinée de demain », a-t-il insisté.

Retransformer l’économie, améliorer le fonctionnement de l’administration et construire un appareil judiciaire performant sont des grands chantiers annoncés par le Premier ministre à côté du volet politique de la transition.

Pour lui, l’effort collectif devra œuvrer à changer l’état des hôpitaux, des écoles et des routes pour un meilleur vivre de la population guinéenne. « Nous ne sommes pas un gouvernement de développement mais de transformation », a fait remarquer l’ancien diplomate onusien.

La composition prochaine du cabinet du Premier ministre a été annoncée avant de mentionner que le changement passera par chacun des travailleurs. « Nous ne devons pas juste penser à nous mais aux millions de Guinéens qui souffrent. Si on veut aider notre pays, ça nécessite un sacrifice individuel et collectif », a conclu le Chef du gouvernement.

Avec AGP

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap