En Guinée, Il faut retenir que 3 coups d’États ont été menés avec succès.

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L’histoire récente de la Guinée a été jalonnée par un certain nombre de coups d’États et de tentatives de coups d’États. Il faut retenir que 3 coups d’États ont été menés avec succès. Les 2 premiers se ressemblent en des points et différent complètement du 3eme.

En avril 1984, suite au décès du premier président du pays après 26 ans de règne, le colonel Lansana Conté et ses camarades renversent le  PDG RDA qui était en fait un Parti-Etat. Ils sont salués avec hourra et dans l’euphorie du succès des promesses tout azimut sont tenues par les nouvelles autorités. Le retour aux affaires des civils entre autres. Mais ces promesses ne furent pas effectives. Car très rapidement on a trouvé un '’coté civil’’ aux militaires, et c’est parti !... Pour 24 ans !

Le 2eme coup d’État réussi intervient comme le premier après la mort du Général Lansana Conté. Le capitaine Dadis Camara et ses camarades renversent le système Conté, qui vers la fin avait complètement paralysé l’économie du pays et un isolement à l’international.

Comme les  premiers, ils sont salués avec hourra et dans l’euphorie du succès des promesses tout azimut sont tenues. Elles ne seront effectives tout de suite, car comme par le passé, on essaie de trouver un ‘’coté civil’’ aux militaires. Et rebelote c’est parti !

Mais ce redécollage est stoppé net. Conséquence d’excès de zèle, d'inexperience, d’amateurisme et de trop d’impulsivité.

Il n’y aura donc pas un règne militaire bis. L’équipe change de tête avec le Général Sékouba Konaté qui fait sien de respecter l’engagement de passer les affaires aux civils. Très rapidement les élections sont organisées et un vainqueur civil est déclaré en la personne du professeur Alpha Condé, avec la ferme volonté d’assoir les bases d’une vraie démocratie. On se frotte les mains, on peut respirer. La machine Guinée peut repartir et connaître désormais ce qu’on appelle '’ALTERNANCE’’ à la tête du pays. Le temps à y passé étant désormais fixé par la loi.

Mais très rapidement et encore, à l’instar des 2 premières bonnes occasions de départ, on trouve que la Constitution ne donne pas assez de temps. Alors on trouve un côté imparfait à la Constitution. Il faut le rendre parfait en lui donnant plus de temps. Malheureusement la nouvelle Constitution ne dure guère que quelques mois ! Car son adoption a provoqué une telle crise, que des exactions sont commises, plongeant dans l’inquiétude et l’interrogation une très bonne partie des populations. La réorganisation de l’armée, sa professionnalisation, son équipement étant entre autres le grand programme de la transition, a été poursuivi par les nouvelles autorités civiles du pays.

Et parmi les mesures prises en ce sens, il y a eu la création et la mise en place d’une Unité d’élite de l’armée qui prendra le nom de Groupement des Forces spéciales. Les Forces spéciales, c’est connu, elles sont comme un microcosme… Un peu comme une petite et redoutable armée dans l’armée….

Tout chez eux est spécial. Le recrutement est spécial, la formation est spéciale, l’entraînement est spécial, un équipement spécial, les missions et opérations sont spéciales et l’intervention sur le terrain est spéciale….

 

C’est une fierté pour un pays de posséder une unité de Forces spéciales pouvant résoudre et très rapidement des situations compliquées et difficiles. Ils sont caractérisés par l’ordre et la discipline. Le parcours des différentes étapes de leur '’fabrication’’ font d’eux certes des machines à agir, mais aussi des hommes ayant des cerveaux qui empêchent leur utilisation à des fins privées. D’où leur volonté d’être autonome. Loin de vouloir une armée à part,  cette Unité a besoin eu égard de son statut et la nature de ses opérations, d’une certaine autonomie.

Le président Alpha Condé a déjà eu à faire face à une situation similaire en 2011, qui heureusement n’alla pas à son terme. Cette fois, ceux qui sont venus, sont de la maison. C’est la maison qui les a fait, les a formé et équipé. Avec ce qui vient de se passer, on peut comprendre aisément que la maison n’aura pas réussi le lavage de cerveau de l’Unité…. 

Et comme Moïse élevé et rendu fort par pharaon, Mamady Doumbouya et ses camarades renversent l’homme qui a voulu leur création, leur formation et leur équipement….

‘’NE PAS FAIRE LES ERREURS DU PASSÉ’’ semble être une détermination pour l'inaugural d’un nouveau départ certes, mais avec une volonté sincère de faire autrement.

 

Par Aliou NDOY BAH – 06 Septembre 2021

 
Lire l article complet
Articles - News - SiteMap