Election présidentielle 2024 au Sénégal : Que retenir de la journée électorale et à quand les résultats ?

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les Sénégalais ont voté ce dimanche 24 mars 2024 dans les différentes régions que compte le pays. Cette élection présidentielle est le 12e que le pays connaît depuis son indépendance en 1960. Ils choisissent le cinquième président de la République.

C’est une journée électorale relativement calme qu’a connu le Sénégal, après des périodes mouvementées de la crise politique.


Une journée calme dans l’ensemble

Tout s’est bien passé, indiquent les observateurs de cette élection ainsi que les candidats et autres acteurs politiques du pays. Il n’y a pas eu d’incident majeur à signaler à travers tout le territoire.

Les 7,3 millions d'électeurs convoqués dans les urnes ont fait massivement le déplacement. Les autorités en charge de l’organisation de cette élection indiquent que le taux de participation avoisine les 60%.


Déjà à la fin de la matinée, presque tous les candidats ont voté. Sauf un, Mouhamed Boun Abdallah qui a été évacué en France dans la nuit de samedi à dimanche pour des soucis de santé.

Tous les candidats, après avoir voté, ont appelé leurs partisans à la paix et au calme. Ils ont salué le bon déroulement des opérations de vote et émis leur souhait que cette sérénité prévale jusqu’à la fin du processus.

« Il n’appartient ni à un candidat ni à un camp de proclamer une victoire ou des résultats », a déclaré le président sortant Macky Sall au centre Thierno Mamadou Sall à Fatick. Ousmane Sonko, quant à lui, a appelé les Sénégalais à sortir massivement voter pour avoir un taux record de participation cette année et à être vigilant pour la suite.

« La victoire sera éclatante. Ce soir à partir de 21 heures, nous aurons les premières tendances qui montreront que le candidat Bassirou Diomaye Faye passe à largement plus de 50% du suffrage », a-t-il déclaré après le vote.

Le candidat Bassirou Diomaye Faye, après avoir appelé ses partisans au calme, a souligné que c’est « le peuple souverain du Sénégal qui choisit son président », avant de lancer un appel à défendre la démocratie sénégalaise à travers cette élection.

Amadou Ba, candidat de la Coalition au pouvoir, qui a voté au centre HLM Grand Médine, dans le bureau numéro 08 vers la fin de la matinée, a aussi appelé au calme et s’est réjoui du bon déroulement des opérations.

Même son de cloche au niveau des autres candidats qui ont accompli leur devoir dans leurs différents centres de vote.

Cependant, certains électeurs, notamment ceux qui devraient voter au centre de vote du lycée Keur Massar, ont eu quelques soucis pour pouvoir faire leur devoir. Ce qui a provoqué leur colère dans ce centre de vote.

Difficultés des électeurs à Keur Massar

Beaucoup d’électeurs n’ont pas pu voter à Keur Massar. Cette banlieue de Dakar étant devenue un département en 2021, il a fallu faire de nouvelles cartes aux électeurs qui étaient censés aller les récupérer. Ces derniers ne l’ayant pas fait, leurs anciennes cartes portent encore le « département de Pikine ».

Pour Salimata Baldé, directrice de l'école primaire d'Aïnoumady et responsable du centre viking d'Aïnoumady à Keur Massar, c’est une triste réalité qu’elle a constaté dans son centre dans la journée. Elle explique qu’on a changé le statut de certains électeurs depuis que Keur Massar a été érigé en département, mais ces électeurs ne sont pas allés retirer leurs cartes au niveau de la Commission électorale.

« Je me suis déplacé pour venir voter. C’est ici qu’ils m’empêchent en disant que je ne peux pas voter parce que Keur Massar est devenu un département », regrette Louis Basse, rencontré au centre de vote de Keur Massar, qui a une carte sur laquelle il est marqué département de Pikine.

Une tension a régné aux alentours de ce centre de vote tout au long de la journée de ce dimanche, même si dans l’ensemble tout s’est bien passé. Le même souci s’est posé dans la diaspora où dans certains pays, les Sénégalais ont eu des difficultés à voter.

Vote dans la diaspora

« La Clôture du scrutin initialement prévue à 18 heures locales, est prorogée jusqu’à 19 heures locales pour les lieux de vote suivants de la circonscription électorale Paris-Consulat, Creil et Paris », a indiqué Ahmadou Diallo, Consul Général du Sénégal à Paris dans une note rendue publique.

En France, des Sénégal n’ont pas pu accomplir leur devoir, et vers la fin de la journée le consulat s’est vu dans l’obligation de proroger l’heure de fermeture des bureaux de vote.

Toutefois, dans l’ensemble de la diaspora, le vote s’est bien déroulé avec un taux de participant très encourageant.

Début des décomptes des voix


Les bureaux de vote ont fermé à 18 heures sur l’ensemble du territoire. L’opération de dépouillement s’est effectuée dans les bureaux de vote sous l’œil vigilant des observateurs.

Un satisfecit de la Mission d’observation de l’UE

« Nous ne sommes qu’à la mi-journée du vote, mais ce qui se passe c’est tout se déroule dans le calme. Nos observateurs seront là pour observer toute la journée. Et on espère que cette journée va se passer dans des conditions apaisées, sans violence », a indiqué Malin Björk, Chef de la mission d’observation de l’UE au Sénégal, à la fin de la matinée.

100 observateurs de l’Union européenne surveillent cette élection présidentielle au Sénégal.

A quand les résultats ?

Après le dépouillement des votes à partir des procès-verbaux des bureaux de vote, la commission départementale procède également à son tour au recensement des votes transmis par les commissions départementales.

La commission départementale qui effectue le recensement des votes et publie les résultats au niveau départemental au plus tard le mardi qui suit le scrutin à minuit.

La proclamation des résultats provisoires intervient au plus tard à minuit le vendredi qui suit le scrutin, soit le 29 mars.

Les résultats définitifs sont proclamés par le Conseil constitutionnel.

Les candidats disposent d’un délai de 48 heures pour déposer un recours.

BBC

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap