Education : le projet PRePEF tient son troisième Comité de pilotage

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les responsables du Projet de Résultats aux Préscolaires et à l’Enseignement Fondamental (PRePEF) ont tenu leur troisième Comité de pilotage ce vendredi 20 janvier 2023, à Conakry. Il était question pour les participants de soumettre, d’apprécier et d’approuver le Rapport d’activités annuel 2022 et le Plan triennal annuel budgétisé 2023 du projet PRePEF.

La rencontre a mobilisé les membres statutaires du Comité de pilotage et de coordination du projet PRePEF, les Directeurs nationaux et chefs de services du ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, ainsi que les représentants des ministères partenaires.

Dans son discours de circonstance, le Coordinateur général du PRePEF a dit que les activités du projet couvrent tout le territoire national, avec pour objectifs d’améliorer l’accès et la qualité du préscolaire et de l’enseignement fondamental et de renforcer la capacité de gestion du système éducatif pour des meilleurs résultats, financé par la Banque mondiale à hauteur de 50 millions de dollars US pour une durée de quatre ans.

Poursuivant, M. Abdoulaye Kaba a dit que les activités du PRePEF sont structurées en quatre composantes, dont la première est axée sur l’accès et l’équité au préscolaire qui se chiffre à 30 millions de dollars US. La deuxième composante est axée sur la qualité de l’éducation au niveau du préscolaire et de l’enseignement de base en utilisant les nouvelles technologies pour un coût total de 8 millions 700 mille dollars US. La troisième composante est liée au renforcement des capacités du système de gestion de l’éducation pour un coût global de 9 millions dollars US. Alors que la composante 4 inclut la gestion et le suivi-évaluation du projet pour un coût total de 1 million 700 mille dollars US.

Prenant la parole, le Secrétaire Général du ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a tout d’abord rappelé le contexte de l’initiation du PRePEF. Selon M. Julien Bongono, c’est en tenant compte de nombreux défis auxquels le secteur éducatif guinéen est confronté que les autorités ont inscrit dans le Plan national de développement économique et social devenu le Programme de référence intérimaire de la transition, avec pour ambition d’apporter des ressources supplémentaires à ce secteur.

« Pour matérialiser cette volonté, le MEPU-A a préparé le projet PRePEF en 2018, avec l’appui de la Banque mondiale. L’objectif de développement de cet ambitieux projet est de renforcer l’accès et la qualité aux préscolaires et à l’enseignement fondamental, ainsi que de renforcer la capacité de gestion du système éducatif pour des meilleurs résultats. Ainsi, le PRePEF financé à hauteur de 50 millions de dollars US interviendra dans la construction des classes préscolaires, la réhabilitation de cantines scolaires, la formation des enseignants et éducateurs, l’appui aux Directeurs d’écoles et chefs d’établissements, l’évaluation des performances dans l’enseignement fondamental, etc. », a-t-il énuméré.

Poursuivant, il a mis sa communication à profit pour remercier la Banque mondiale pour l’appui à travers ce don, mais aussi pour les efforts qu’elle ne cesse de fournir pour la mise en œuvre correcte de ce projet. « Le MEPU-A a initié le projet PRePEF dans le but de répondre à de nombreuses insuffisances, dont le faible taux de préscolarisation constaté à travers le pays et particulièrement en milieu rural. Il y a aussi les faibles résultats au niveau de l’enseignent fondamental. Aussi la non-utilisation des technologies numériques dans le cadre de l’enseignement en Guinée », a justifié M. Bongono en concluant.

Selon son Coordinateur, le PRePEF est l’un des premiers projets exécutés en Guinée selon la Gestion axée sur les résultats durable. Aux dires de M. Kaba, son exécution est liée à l’atteinte des cinq indicateurs liés eux aussi à plusieurs résultats. « Un des indicateurs liés à un résultat a été atteint : celui de l’arrêté conjoint autorisant le recrutement déconcentré des enseignants. Ce résultat donne 77 mille dollars au gouvernement. Tout le processus est déjà fait. Et le paiement est en cours. Un autre résultat majeur atteint, c’est le recrutement des enseignants qui a été effectif cette année avec plus de 18 mille enseignants contractuels cette année. Ce qui va aussi donner 500 mille dollars au gouvernement », s‘est-il réjoui.

Au compte de l’année 2022, le projet a décaissé 7 millions de dollars US, soit un taux de décaissement de 15,13%. Cette année 2023, il envisage de décaisser jusqu’autour de 80% du montant. Pour ce faire, plusieurs activités sont prévues, dont principalement la construction des salles de classes à partir du mois de mars. Ce qui va absorber 26 millions de dollars contre 52% du taux de décaissement.

Articles similaires

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap