Éditorial : vers un come-back politique d’Alpha Condé

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L’ancien président Alpha Condé, évincé du pouvoir depuis le 05 septembre 2021 par le CNRD, n’aurait pas mis une croix sur la politique. Loin s’en faut. Si l’on s’en tient en tout cas à un tweet de notre confrère Serges Daniel de RFI, publié récemment. Tweet qui dévoile les velléités du « champion » du RPG arc-en-ciel, qui à l’en croire, aurait bien l’intention de se retrouver dans les starting-blocks lors de la prochaine présidentielle.

Ceux qui donnaient Alpha Condé pour politiquement mort, pourraient se raviser. Car l’ancien chef d’État, en homme politique madré, n’aurait pas du tout jeté l’éponge. C’est comme s’il serait en train de profiter d’une mise au vert sanitaire pour mieux effectuer un plongeon dans le marigot.

Un come-back qui aurait pour but de reprendre les rênes du pouvoir. L’ancien président n’écarterait pas en effet l’idée d’un retour aux affaires, à la faveur du prochain scrutin présidentiel.

C’est ce tweet de notre confrère de RFI, Serges Daniel basé à Bamako, qui a dévoilé le pot aux roses. Serges ayant pu tirer les vers du nez d’un proche du président en veine de confidence. Qui lui aurait confié que le leader historique du RPG aurait bien l’intention de se mettre sur les rangs, lors de la prochaine présidentielle.

On le voit, Alpha bien que sous le coup de plusieurs poursuites judiciaires pour des crimes de sang et des détournements de deniers publics, commis sous son règne, n’est pas le genre à rendre aussi facilement les armes. « Un roi meurt débout ». Voilà une assertion prêtée à l’empereur romain, Vespasien qui sied bien à cette tentative de résurrection politique du président déchu.

Même si pour bien des gens, Alpha devrait tout d’abord solder ses comptes judiciaires, pour toutes les casseroles qu’on lui attribue, avant de prétendre demander de nouveau les suffrages des Guinéens.

Cette révélation pourrait aussi paraître embarrassante pour le pouvoir de Conakry, qui est soupçonné d’être assez magnanime à l’endroit du président déchu. Qui vit dans une sorte d’exil doré en Turquie, dont l’autorisation a été obtenue sous le couvert d’une évacuation sanitaire. Surtout quand on apprend que ce dernier est loin d’avoir fait le deuil de sa chute.

Articles similaires

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap