Doutes sur le scrutin du 18 octobre : L’ire du Prési Alpha Grimpeur

3 weeks ago 24

Le Prési Alpha Grimpeur a, selon la CENILE, remporté la sélection pestilentielle du 18 octobre avec 59,49% des voix. Loin devant son principal adversaire, La Petite Cellule Dalein Diallo, crédité seulement de 33,5%. La bosse de l’UFDG avait proclamé sa victoire lors de cette élection et dénonce depuis un hold-up électoral de la part du pouvoir. Selon bon nombre d’observateurs, il y a peu de chances que la basse Cour Constitutionnelle contredise la CENILE vu le forcing par lequel son prési a été installé, avec la bénédiction de Sékhoutouréya.

Cette victoire annoncée du Grimpeur suscite peu d’engouement dans la communauté internationale. L’Union Européenne, la France, les États-Inouïs doutent de la crédibilité de cette élection. Une prise de position qui a provoqué l’ire du Grimpeur. En marge d’une visite de félicitations aux farces de l’ordre, ce vendredi 30 octobre, il s’est défendu en s’accrochant à la souveraineté du bled.

« Notre esprit d’indépendance et de souveraineté ne plaît pas beaucoup à l’extérieur. Nous tenons à notre souveraineté et à notre indépendance. Nous n’accepterons pas de recevoir des ordres venant d’un pays. Jamais nous ne demanderons l’avis d’un pays pour ce que nous devons faire. Le seul avis qui compte pour moi, c’est l’avis du peuple de Guinée. Cela doit être très clair. Nous avons fait des élections sans qu’un seul franc guinéen ne vienne de l’extérieur parce que nous ne voulons plus que les gens se mêlent de nos affaires. Ne soyez pas surpris des comportements de certains États. Mais ça n’a pas d’importance. Nous savons très bien que la Guinée est victime de sa volonté de défendre sa souveraineté. Cela n’a pas commencé par moi, la Guinée a été le seul à voter non en 1958, ce qui ne plaît à tout le monde. Mais la Guinée va avancer ».

Malgré les nombreuses personnes abattues par balles sur l’Axe Hamdallaye-Kagbélen, malgré les enlèvements de personnes dans leurs domiciles, les innombrables bavures dont ont été victimes les citoyens la semaine dernière, Alpha Grimpeur félicite flics, pandores et bidasses pour les sévices rendus.

« Quand vous sortez pour les manifestations, vous ne devez jamais avoir d’armes. Votre arme, c’est celles non létales. Nous sommes un pays démocratique, les manifestations sont autorisées, en aucun cas vous ne devez être armés. Donc je vous encourage et je vous félicite dans votre travail. Le gouvernement est derrière vous, mais seulement, nous vous demandons de toujours faire une action civilisée à l’égard des manifestants ». Sur la route Leprince, cette action civilisée a fait au moins 20 morts.

Le Grimpeur, sans chercher à traduire les auteurs de ces assassinats devant les tribunaux ni tenter de désamorcer la crise, promet plutôt de « nettoyer la route Leprince de ses bandits ». Mais des jeunes qui réclament l’alternance, la démocratie, etc. à coups de pierres et en érigeant des barricades, ou des individus qui « maintiennent l’ordre » avec des frondes ou des armes de guerre, rackettent, déshabillent et kidnappent des passants contre de véritables rançons, auquel de ces deux groupes le Chef de l’État fait allusion ?

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier