Dissolution du gouvernement : " il est tout à fait normale qu'un président décide de revoir son gouvernement", Pépé Francis Haba

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Lundi soir à travers un décret lu à la télévision nationale, le président de la transition, le Général Mamadi Doumbouya a dissout son gouvernement. Juste après ce décret, des mesures conservatoires ont été prises a-t-on lu à travers un communiqué. 

Ces mesures sont entre autres la Restitution des véhicules de service et d'escorte des membres du gouvernement dissout au Garage du Gouvernement sans délais; Gel des comptes bancaires; Restitution de tous les documents de voyage au Secrétariat Général de la Présidence; Remise des cachets aux intérimaires désignés; Démobilisation de tous les gardes du corps et aides de camp.

Face à cette actualité qui continue de faire couler de l'encre et de salives, nous avons tendue notre micro au président du parti de l’Union guinéenne pour la démocratie et le développement (UGDD) ce mardi 20 février 2024 à Conakry. 

Pépé Francis Haba est surpris dit-il, par ce qu'il qualifie "d'acte majeur" posé par le président de la transition. Ce leader politique ne voit pas de mal à ce qu'un président dissout son gouvernement si toutefois, il n'est pas satisfait.


Entretien !

Guineetimes.com : Bonjour Monsieur Francis Haba ! Nous avons suivi ensemble hier soir le décret du président de la transition le Général Mamadi Doumbouya lu à la télévision nationale. Un décret qui dissout tout son gouvernement. Quelle est votre réaction en tant que leader politique ?

Pépé Francis Haba: Bonjour Madame 

"Je pense que, la dissolution d'un gouvernement ou la démission d'un premier ministre relève du cours normal de la gestion publique du gouvernement. Il est tout à fait normale, si un chef d'Etat n'a pas été satisfait dans ses ambitions ou les missions qu'il a confié à son gouvernement, à ses ministres, pour qu'il soit proche au peuple, qu'il travaille pour le développement du pays, il est de sa responsabilité de dissoudre son gouvernement pour nommer des nouvelles personnes capables de travailler dans son esprit pour atteindre ses objectifs. 

Ces derniers temps le peuple de Guinée dans sa majorité a été dans une crise. Parlant de l'incendie d'hydrocarbure de Kaloum, tout cela dans une conjoncture très défavorable. 

Donc, pour moi, il est tout à fait normale que le président de la République décide de revoir son gouvernement même, s'il fera confiance à certains qui sont membres du gouvernement, ça voudra dire que ceux-ci, ont rempli ses attentes. Il va naturellement nommé des nouvelles personnes pour rendre dynamique le gouvernement."

Guineetimes.com : Juste après ce décret, des mesures conservatoires ont été prises.

Restitution des véhicules de service; Gel des comptes bancaires; Restitution de tous les documents de voyage...

Quelle est votre lecture de cette mesure ?

Pépé Francis Haba: " C'est la décision d'une transition militaire.

Je pense qu'en Guinée, on a l'habitude à un certain laxisme, quand les gens quittent leurs fonctions, ils continuent à garder les véhicules de Commandement, les cachets, à signer des arrêtés d'intégration. 

Je pense qu'en faisant cela, le président de la transition donne un signal fort pour dire que, même les personnes qui pourraient être nommées doivent exclusivement travailler dans l'esprit de la bonne gouvernance et les défis socioéconomiques qui attendent notre pays. 

Il est quand même, curieux que cette décision soit immédiatement prise. Je pense qu'on aurait pu peut-être leur donner quelques jours pour qu'ils puissent rentrer chez eux, préparer les affaires, pour essayer de passer des services aux Secrétaires Généraux et aux chefs des cabinets à qui le président de la transition a confié la gestion."

Guineetimes.com : quel regard portez-vous sur la situation sociopolitique et économique du pays?

Pépé Francis Haba : " la situation est très compliquée. Nous vivons une conjoncture nationale et internationale défavorable. La crise du carburant. La situation est très difficile, la situation que vivent la presse. C'est ce qui est dommage parce que, ça n'honore pas notre pays. 

Il y a aussi les prix sur les marchés qui sont en train de grimper. La solution serait de nous occuper nous même de notre écosystème agricole pour atteindre l'autosuffisance alimentaire parce que, nous continuons à importer et, celui qui importe dépend des prix de celui qui fournit. 

Il y a le panier de la ménagère qui est très touché par cette conjoncture internationale. Il y a aussi du côté de la gestion administrative nous continuons à entendre des suppositions. Je pense qu'il est de la responsabilité du président de prendre ses responsabilités, tirer les leçons de ce qui s'est passé et d'essayer de proposer des nouvelles solutions pour donner un nouvel espoir au peuple de Guinée."

Guineetimes.com : Quel est votre mot de la fin ?

Pépé Francis Haba " il ne reste qu'à vous dire merci "

Interview réalisée par Mamadou Djiwo Bah 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap