Développement agricole: Winning Consortium offre 150 moissonneuses-batteuses à la Guinée

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans le cadre du renforcement des capacités de production agricole en Guinée, un important lot d’équipements agricoles a été offert ce vendredi 28 juin au ministère de l’Agriculture et de l’Élevage. Ce geste portant sur 150 moissonneuses-batteuses, est l’oeuvre de Winning Consortium qui regroupe la Société Minière de Boké (SMB) et Winning Consortium Simandou (WCS).

La cérémonie de remise des clés de ces engins s’est déroulée dans les locaux de la Direction Nationale du Génie Rural, sise à Matoto. Elle a été présidée par le ministre Secrétaire général à la Présidence de la République, le général Amara Camara. C’était en présence du ministre directeur de cabinet de la Présidence de la République, Djiba Diakité, et du ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Dr Félix Lamah, le Directeur général de la SMB, Frédéric Bouzigues.

Dans son discours de circonstance, Caroline Jiang Xiaobei, Directrice de Winning Consortium, a expliqué l’objectif visé par ce don : « cette cérémonie marque un moment crucial dans notre engagement continu pour le développement agricole et le soutien aux communautés locales en Guinée. L’objectif principal de ce don, est de renforcer les capacités de production agricole en Guinée. En fournissant ces équipements modernes au ministère de l’Agriculture, nous visons à améliorer l’efficacité des récoltes et à soutenir le développement durable de l’agriculture locale. Cela fait partie de notre engagement plus large à contribuer positivement au développement économique et social du pays, en alignement avec l’initiative de la « Refondation Verte » du Président de la République.

Des engins agricoles pour soutenir les communautés locales et assurer la sécurité alimentaire

« Ce don est une illustration concrète de notre engagement à aller au-delà de nos activités minières pour soutenir les communautés locales et s’inscrire résolument dans une approche de développement durable. La responsabilité sociale est au cœur de notre stratégie, et nous croyons fermement que notre succès doit également bénéficier aux populations locales. Cela montre notre volonté de travailler, main dans la main, avec les autorités guinéennes pour un développement harmonieux et durable du pays. Nous sommes fiers de soutenir les efforts du Gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire et promouvoir le développement durable de la Guinée. Ensemble, nous pouvons créer un avenir prospère et équitable pour tous », a-t-elle déclaré.

Pour sa part, le ministre Félix Lamah, a, au nom du gouvernement, indiqué que ce don est une opportunité pour exploiter les millions d’hectares dont dispose la Guinée.

« De notre côté, nous, ministère de l’Agriculture et de l’Élevage, avons 13 700 000 hectares de terres en République de Guinée. C’est une opportunité qu’il faut saisir et valoriser. Nous avons une pluviométrie qui est bonne. En moyenne, il pleut six mois dans l’année. (…) Il est donc important, dans ce cadre du projet Simandou porté par Winning Consortium, que nous fassions en sorte de réduire au maximum nos importations de riz parce que c’est l’aliment de base. Ces moissonneuses-batteuses vont permettre, de l’avis des experts et de nos cadres internes, de pouvoir sauver 90 000 tonnes, réduisant ainsi considérablement les pertes post-récoltes », a-t-il déclaré.

Un système de traçage GPS pour contrôler les mouvements des engins

De son côté, Madina Dansoko, Première vice-présidente de la Chambre nationale de l’agriculture, a rassuré que ces machines seront utilisées à bon escient. « (…) Les importations de riz ont significativement baissé entre 2021 et 2022, et aussi entre 2022 et 2023. Si ce rythme continue, notre pays pourra renforcer sa sécurité alimentaire dans un délai raisonnable. Nous saluons donc cette initiative présidentielle et rassurons le donateur Winning Consortium que ces moissonneuses seront utilisées au bénéfice exclusif des paysans. Nous vous rassurons qu’un système de suivi rigoureux sera mis en place avec des entretiens et un système de traçage GPS pour contrôler leurs mouvements en temps réel », a-t-elle promis.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap