Des nominations au compte-gouttes : Réactions croisées des acteurs politiques et ceux de la société civile

1 month ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans une série de décrets lue tard la nuit à la télévision nationale ce lundi, 4 ministres du gouvernement de la transition ont été nommé par le Colonel Mamady Doumbouya. Dr Dansa Kourouma, président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne et Dr Faya Millimono, président du Bloc Libéral apprécient ces nominations et parlent d’une diversité régionale dans les choix.

4 ministères connaissent aussi leurs premiers responsables. Il s’agit de Julien Yombouno qui est nommé ministre du travail et de la fonction publique, Mamadou Pathé Diallo est lui injecté au ministère de la santé et de l’hygiène publique, quand au ministère des affaires étrangères de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger, c’est Docteur Morisanda Kouyaté et Charlotte Daffé elle, est nommée ministre de la pêche et de l’économie maritime. Docteur Dansa Kourouma président du CNOCSG apprécie ces nominations. « Ces nominations revêtent un caractère d'équilibre régional très important et apprécié par les concitoyens. Mais il y a aussi une association entre les cadres vivant en Guinée et ceux vivant à l'étranger. Les actes qui sont en train d'être posés sont rassurants et qui tiennent compte des attentes de la population » affirme-t-il.

D’aucuns pensent que le processus de nomination est lent, mais Dr Faya Millimono, président du Bloc Libéral, il faut du temps pour choisir les bonnes personnes. « J'observe cette situation avec beaucoup de sérénité et j'invite les guinéens à faire autant. Après 63 ans d'indépendance, la cause première de notre retard c'est la gouvernance, sinon tout le reste existe. On a des ressources humaines, des ressources naturelles et tout ce qu'il faut pour faire de la Guinée un paradis. Mais là où le bas à blessé, c’est dans la gestion. D'où la question centrale aujourd'hui, la gouvernance. On est en train de mettre en place cette gouvernance de cette période transitoire. Personnellement, je ne suis pas pressé et je comprends le défi à relever qui est là », a réagi le leader du Bloc Libéral.

Sur 25 départements ministériels et deux secrétariats généraux, 7 ministres et un seul secrétaire sont connus.

MLT, guineetimes.com 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap