Des jeunes manifestent à Lambanyi Waréyah

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les jeunes du quartier Lambanyi Waréyah, dans la commune de Ratoma, ont manifesté tôt ce samedi 8 janvier 2022. La raison de leur soulèvement ?  La vente supposée du terrain censé abriter la maison de jeunes du quartier. Les agents de maintien d’ordre intervenant pour essayer de ramener le calme, des affrontements ont éclaté entre eux et les protestataires. Conséquence, il y a des interpellations mais aussi quelques blessés.

Avant son interpellation par la police, Bemba Condé, secrétaire administratif de la commission de récupération des domaines du quartier, donnait les raisons de la manifestation : « Nous manifestons pour récupérer le domaine abritant notre maison des jeunes. C’est un endroit qui servait de terrain de jeu aux jeunes du quartier depuis le temps de Sékou Touré. Après le régime de Sékou Touré, une commission est venue avec à sa tête le fils de Lansana Conté, pour morceler le terrain et nous a laissé ce petit espace. Après, certains éléments sont venus récupérer le petit espace et vendu à une tierce personne »

Le problème remontant à plusieurs années, les jeunes disent avoir saisi à plusieurs reprises les autorités à tous les niveaux. « Mais personne n’a levé le petit doigt », indiquait alors M. Condé. A l’en croire, le terrain au cœur du litige est aujourd’hui occupé deux entités. D’abord, un certain Mamadou Alpha Sow qui se dit en être propriétaire. Mais aussi la jeunesse du quartier Waréyah qui a aménagé le domaine dont elle se sert aujourd’hui comme terrain de jeu. Seulement, depuis la nuit dernière, dans les bandes de 3 heures, nous apprend-on, 10 pickups de la gendarmerie sont déployés sur place pour en bloquer l’accès. C’est ce qui aurait mis le feu aux poudres.

Pointant la répression brutale qui leur a été réservée, les jeunes n’entendent pour autant reculer. Estimant qu’ils se battent non pas pour un individu, mais pour la collectivité, ils tiennent à récupérer d’une part le terrain devant servir à la maison de jeunes, et de l’autre, celui qui abriter le centre de santé. « Ce quartier est le plus peuplé, mais nous n’avons ni maison des jeunes, ni centre de santé. On a été gazés, plusieurs jeunes ont été blessés par les agents des forces de l’ordre (mais) nous allons continuer la manifestation », déclarait, ferme, le meneur de la fronde.

Balla Yombouno

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap