Des citoyens se rendent justice : Un présumé voleur brulé vif à Bounouma…

2 weeks ago 26

NZEREKORE-En dépit de la "mise en garde" du président Alpha Condé, des citoyens continuent de se rendre justice en Guinée. Un présumé voleur a été brûlé vif, ce mercredi 30 décembre 2020 dans la sous-préfecture de Bounouma, située à quelques kilomètres de Nzérékoré centre. Agée d'une trentaine d'années, la victime dont l'identité ne nous a pas été révélée, est soupçonnée d’être derrière l’assassinat d’un conducteur de taxi moto sur la route de Diécké.

Pour la petite histoire, dans la journée du 24 décembre 2020, un conducteur de taxi moto, a été assassiné alors qu’il était en déplacement pour Diécké. Sa moto a été emportée par son bourreau qui est resté introuvable. Dans la journée de ce mardi, la même moto a été retrouvée à Gbèlè dans une famille. Le maire de la commune rurale que nous avons interrogé est revenu sur les circonstances du lynchage.

« L’évènement s’est passé entre le 23 et le 24 décembre. J’ai été informé qu’un jeune conducteur de taxi moto a été assassiné dans la forêt de Diécké. Sa moto a été emportée par l’assassin. C’est après que la même moto a été retrouvée à Gbèlè dans une famille. Les conducteurs de mototaxis étant informés, se sont rendu sur les lieux en compagnie du jeune frère de la victime tuée dans la forêt de Diécké.  Ils ont pris l’intéressé qui avait la moto, ils l’ont amené ici en cortège pour le mettre en prison. Mais arrivé à Bounouma, la colère était tellement forte que les autorités n’ont pas pu calmer la tension. Parce qu’il y’avait des motards venus de Nzérékoré, d'autres de Diécké. Donc, ils ont pris le jeune présumé auteur de l'assassinat suivi du vol de la moto, ils ont mis un pneu plus de l’essence sur lui. Ensuite, ils l'ont brulé vif », nous a confié Ouo Vieux Mamy, maire de la commune rurale de Bounouma.

Les lynchages populaires se repètent à travers le pays alors que le Chef de l’Etat a mise en garde tout citoyen qui se rendrait justice. Malgré cette mise en garde, le phénomène continue. Ceux qui le font, ne croient pas à la justice qu’ils accusent souvent de relâcher les malfaiteurs après leurs inculpations.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél : (00224) 628 80 17 43

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap