Des cas de morts, environnement dévasté, hausse des prix, Gaoual déjà étouffée par son or

4 days ago 14

Depuis l’annonce de la découverte d’un gisement d’or à Gaoual, des jeunes affluent de partout en Guinée pour rejoindre la sous-préfecture de Kounsitel et Toumbobowé, dans la commune urbaine. Avec vague d’arrivées de ces chercheurs d’or, la localité a déjà enregistré deux morts, a-t-on appris sur place.

Ils sont des centaines de jeunes qui débarquent tous les jours à Gaoual. Certains sont venus de Kankan, Siguiri, Kouroussa, Mandiana, Dinguiraye, Boké, Kamsar et Mamou, d’autres des pays voisins tel que le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso ou de la Côte d’Ivoire.

Cette ruée vers ces nouvelles zones aurifères n’est pas sans conséquences. De plus en plus, on enregistre des cas d’accidents. La cité est en proie à une hausse généralisée des prix notamment pour des articles de grande consommation. Pire, l’agression et la destruction de l’environnement ont pris une ampleur inquiétante.

Le 6 juin dernier, un motard de retour de la mine a renversé une fillette qui tentait de traverser la route.

Le second cas, concerne un jeune qui vient de Mandiana. Il s’est écroulé après avoir bu de l’eau glacée. Par rapport à cette victime, Dr Sylla qui est laborantin à l’hôpital de Gaoual parle des circonstances de ce drame :  » hier lundi aux environs de 18 heures, nous avons reçu un dépôt de corps à l’hôpital. Ses amis l’ont envoyé à l’hôpital alors qu’il était déjà mort. Selon les informations, le jeune homme a quitté Mandiana avec son ami sans sou. Ils sont rentrés à Labé à 6 heures du matin au lieu de se reposer, ils ont continué directement sur Gaoual. C’est dans l’attente de l’enregistrement de leur machine d’exploration que le jeune affamé et assoiffé, a trouvé de l’eau glacée pour boire. Dès qu’il a bu cette eau, il est tombé sur place.’’

Sur la mine d’or de Toumbobowè, un arbre déraciné par les mineurs s’est affaissé sur une dame. Elle a été blessée puis transportée à l’hôpital.

Au-delà de ces accidents, les prix des produits et services à Gaoual sont à la hausse. La mine de Toumbobowè est à 7 kilomètres de la ville de Gaoual. Les taxis-motards y transportent les mineurs à 25 mille GNF. Les taxis-brousses ont aussi vu le jour. Le tronçon est à 5 mille GNF. Les gargotes et le pain ont déserté le centre-ville, pardon, ont déménagé dans les mines.

Dans les concessions scolaires, le taux d’absentéisme des élèves bat tous les records. Tous ont succombé au charme du métal jaune.

Au niveau des populations autochtones de Gaoual, cette présence massive et inédite des chercheurs d’or suscite de vives préoccupations. Kéba Niabaly, un habitant de Gaoual exprime ses inquiétudes :  » actuellement nous sommes débordés par ceux qui arrivent. Nous craignons la montée de l’insécurité et de la consommation de la drogue. Nous espérons que les autorités vont prendre des dispositions pour que Gaoual puisse bénéficier de cette mine d’or « .

De Gaoual Mamadou Dian Souaré pour Guinéenews

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap