Déplacement de Cellou Baldé à Labé : Pourquoi le "rétropédalage" des autorités?

2 weeks ago 22

CONAKRY- L'opposant Cellou Baldé, incarcéré à la maison centrale ne pourrait pas participer aux funérailles de son feu père décédé ce lundi 05 avril, des suites de maladie.

Alors que le ministère de la Justice assurait lundi soir avoir pris toutes les dispositions pour faciliter le déplacement de M. Baldé, rien n'est encore fait dans ce sens, a appris Africaguinee.com.

« Finalement il n’a pas pu se rendre à Labé pour des motifs qui ont été invoqués par les autorités. Il semble que selon des informations qui sont parvenues à Conakry, il y aurait des risques de troubles à l’ordre public liés à sa présence à Labé. Pour l’instant, c’est tout ce que nous avons pu avoir comme informations », a confié à notre rédaction maître Mohamed Traoré, membre du pool des avocats de l'UFDG.

Lire aussi-Guinée : la Justice autorise Cellou Baldé à prendre part aux funérailles de son père…

Dans son communiqué lu lundi soir à la télévision nationale, le ministère de la justice a annoncé avoir donné son autorisation conformément à la Loi pour que Cellou Baldé puisse prendre part aux obsèques de son père prévues ce mardi, 6 avril 2021, à 17heures, à Labé.

«Toutes les dispositions à cet égard ont été prises par les autorités judiciaires compétentes et les services de sécurité pour faciliter son déplacement» assurait hier soir le ministère de la Justice garde des Sceaux.

Pourquoi le rétropédalage ?

« Le ministre de la justice nous disait hier soir que des dispositions praticables ont été prises et un budget dégagé afin qu’il se rendre aux obsèques de son père. Malheureusement en raison de ces informations jugées un peu sensibles, le déplacement n’a pas pu avoir lieu », a précisé l'avocat de Cellou Baldé.

Beaucoup ont pointé du doigt la responsabilité du Gouverneur de Labé, Madifing Diané, qui aurait informé Conakry des risques que constituerait la présence de M. Baldé à Labé, en ce moment. Mais le gouverneur qui a été approché ce matin par un de nos journalistes, n'a pas voulu commenter cette affaire.

 A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap